Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Colorado Kid

 
  King, Stephen
Edition : J'ai Lu 2006, 157 pages ISBN : 2-290-35213-6 3,50
 

Pour deux vieux busards du journalisme tels que Dave Bowie et Vince Teague, la présence dans leur petit hebdomadaire local de la ravissante Stephanie McCann est un bain de jouvence. Et comment donner plus sûrement à l'exquise stagiaire l'envie de rester, et surtout de devenir une bonne journaliste, si ce n'est en lui révélant l'insoluble énigme qui les tenaille et qu'ils gardent jalousement depuis vingt-cinq ans ? Cet homme retrouvé sur une plage, mort dans des circonstances insolites et inexplicables, livrera-t-il son secret à la jeune fille happée par cette histoire ?

Lors d'une discussion entre les trois compères, Stéphanie en vient à leur demander s'ils se sont déjà retrouvés face à une énigme qu'ils n'ont pu ou su résoudre.
Commence alors leur récit à deux voix de l'histoire du gamin du Colorado, seule et unique affaire inexpliquée à ce jour
Un jeune homme retrouvé mort sur une plage vingt-cinq ans tôt par deux jeunes gens. Verdict de lautopsie : mort par étouffement avec une bouchée de viande froide ! Mais rien pour renseigner les autorités sur lidentité de cette personne. Aucun indice comme sil sortait de nulle part.
Mais grâce a un stagiaire et a la ténacité des deux journalistes, la piste du Gamin du Colorado va être remontée et sa famille prévenue.

On ne peut pas qualifier ce livre de roman, surtout pour un Stephen King ! Une nouvelle longue, car il suffisait amplement de 150 pages format poche pour nous plonger dans le mystère irrésolu du Colorado Kid. En peu de pages, contrairement à son habitude, le maître nous peint les personnages de manière si réelle, tant au niveau du physique que de leur psychologie. Une écriture simple mais riche, qui parvient, avec très peu de matière parfois, à créer un univers totalement original et tout à fait imaginable : notre vie de tous les jours ! Bien vite, on se retrouve totalement immergé dans l'histoire, et King a très habilement su titiller cette partie de nous qui souhaite toujours parvenir à ses fins et connaître la vérité, quelle qu'elle soit avec un part de voyeurisme inavouée.
Bien sur, pour les inconditionnels de Stephen King, ny cherchez pas de fantastique ni dhorreur. Ce texte ne vous fera pas frissonner à la tombée de la nuit. Les fans du maître resteront peut-être, comme moi, sur leur fin. Nous sommes habitués à plus de développement, à plus de rebondissements, et tout ce qui fait un roman de Stephen King, mais on se plonge dans le mystère avec grand plaisir en quête, comme Stéphanie, de la vérité, de la fin de lhistoire car « une histoire doit avoir un début, un milieu et une fin ! », cest une des leçons de journalisme que prend la future journaliste.

Après la sortie de Cellulaire la même année, nous avons pour un prix modique un nouvel inédit de Stephen King, bien loin de ses terrains de prédilection habituels. Lauteur se livre, avec ce nouveau roman, à un exercice de style consistant à rendre hommage aux polars des années 40/50, les fameux « pulps » (roman de gare pour nous français). Publié dans la collection Hard Case Crime, célèbre pour ses fameux « pulps », cet ouvrage est en fait la première nouvelle d'un ouvrage complet à paraître plus tard dans l'année, qui sera également un hommage au polar des années 40/50.

Ecrite par Arsenik_, le 19 Juin 2006 à 19:06 dans la rubrique Roman Inclassable .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb