Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pour nos retraites : le 5 décembre, c’est le début ! (solidaires08)
Retraites : toutes et tous concernés et mobilisés ! (solidaires08)
Elections chez AMAZON : PERCÉE de Solidaires (solidaires08)
Journée de grève et de mobilisation pour nos retraites (solidaires08)
Pas de permanence juridique en juillet et août (solidaires08)



 

Vent de panique (Les enfants du crépuscule - Tome 2)

 
  Semerano & Nizzoli
Edition : Les Humanoïdes Associés 2007, 54 pages ISBN : 978-2-7316-1945-4 12,90
 

Un groupe d'hybrides a été arrêté à cause d'une trahison de Caleb ! Parmi eux se trouve Polo, petit frère d'Alice et dudit Caleb... On ne peut a priori pas leur reprocher grand-chose. Seulement, au niveau politique, ça gronde ! Trimarkos est en train de créer une armée de non-morts, mais cela n'est pas du tout du goût du Gouverneur. Son autorisation est donc refusée à Trimarkos.

Mais ce dernier est un être fourbe plein de ressources, possédant de nombreux passe-droits... Il va ainsi payer les juges afin que le groupe d'hybrides arrêtés soit condamné à la pendaison. C'en est trop pour Alice qui va devoir redoubler d'ingéniosité pour faire libérer son petit frère. Il n'y a pas grand-chose à attendre de la milice hybride menée par l'éléphantesque Merrick, syndicaliste dans l'âme. Ce dernier ne voit pas l'humaine d'un très bon oeil. Pas grand-chose à attendre non plus du côté de Caleb ou de Drinya, un ami hybride...

Reste donc Laszlo, ce mystérieux étranger qui vient d'arriver à Crôme. Peut-être qu'avec l'aide du docteur Arakno, une évasion des prisonniers sera possible ?

C'est parti pour un tome 2 où le rythme est pour le moins soutenu ! Pas une planche sans qu'il se passe quelque chose. L'action est omniprésente, mais les situations restent tout à fait logiques et maîtrisées : un grand coup de chapeau au scénariste donc. Côté dessins, on n'est pas en reste non plus : le style épuré de Marco Nizzoli sert cette histoire à merveille. La colorisation est superbe, avec une palette qui fait dans le terne. C'est bien là un adjectif qui sied parfaitement à la ville de Crôme.

Une série qui gagne à être connue. Vous pouvez y aller les yeux fermés : c'est du tout bon ! Vivement d'ailleurs le tome 3 : Trimarkos semble prendre du grade malgré ses fourberies, et j'ai hâte de voir ce que cela va donner.

Ecrite par Clark, le 24 Septembre 2007 à 21:09 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb