Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)
CSG : un mauvais coût ! (solidaires08)
Le 10 octobre, salarié-es du public et du privé en grève et en manifestation TOUTES ET TOUS ENSEMBLE (solidaires08)
Tous en grève le 10 octobre (solidaires08)
Manifestation le 21 septembre contre les ordonnances Macron sur le code du travail (solidaires08)



 

Tolkien et ses légendes, une expérience en fiction

 
  Pantin, Isabelle
Edition : CNRS, Collection : Médiévalisme(s) 2009, 315 pages ISBN : 978-2-271-06876-7 22
 

Depuis la date de parution de Le Seigneur des Anneaux, de nombreuses études ont été faites sur les écrits du professeur Tolkien. Elles font échos à de nombreuses interrogations autant sur le fond que sur la forme du roman lui-même, mais aussi de tout l'univers qui l'accompagne, le Legendarium, et que son auteur a composé patiemment toute sa vie. Et pourtant, rares sont les chercheurs français à avoir oeuvré sur le sujet. Avec cet essai, le premier de la collection Médiévalisme(s) dirigée par Vincent Ferré, Isabelle Pantin va parcourir ce Legendarium pour décrypter les légendes portant sur Tolkien et son oeuvre.

Il faut dire que les Tolkiendili, ainsi qu'aiment se surnommer les nombreux amateurs de l'auteur suivant un néologisme issu d'une des langues inventées du professeur, n'avaient pas eu de publication d'essais sérieuses depuis les deux livres de Vincent Ferré lui-même, édités chez Christian Bourgois tout comme les ouvrages de Tolkien. Mais n'y retrouveront-ils pas des thèmes que trop connus comme Tolkien allégorique ou le très célèbre Tolkien raciste ? Evidemment, Isabelle Pantin ne pouvait pas passer au dessus de ces thématiques qu'affectionnent particulièrement les détracteurs du professeur. Mais ces réponses, parfaitement argumentées et aux nombreuses références bibliographiques, n'occupent qu'une faible part de l'essai préférant laisser la place à deux thématiques plus complexes (et a priori bien plus intéressantes) : la relation entre l'oeuvre de l'écrivain et l'histoire de son époque d'une part, et de l'autre l'attachement des histoires aux modèles du mythe et de l'épopée.

Et il faut bien dix chapitres soit près de 250 pages pour mener à bien ces réflexions. Souvent, Isabelle Pantin est obligée de définir des similitudes ou différences avec des modèles d'autres auteurs contemporains ou non. Bien sûr, il était impossible de ne pas observer Tolkien à travers le regard d'un de ses amis les plus proches, C.S. Lewis, dont le portrait a été réalisé pour cette étude à l'aide de ses propres écrits critiques. D'autres chapitres traitent du temps, entre présent et l'Autre Temps, mais aussi de l'espace à travers la topographie et le monde "Arda" lui-même. Plus intéressants encore, les parties qui concernent la poésie qu'est la création du Legendarium en lui-même, avec une nette différence entre les écrits tragiques formant Le Silmarillion, et par extension tous les textes qui lui sont reliés (les History of Middle-earth y compris pour nombre d'entre eux) et Le Seigneur des anneaux qui repousse la tragédie.

Le sérieux de l'auteur, déjà bien appuyé par les nombreuses notes comportant des références, mais aussi quelques explications ponctuelles, est fortement conforté par la maîtrise orthographiques des noms de lieux et des personnages. En effet, tous les noms ont été choisi délibérément dans le langage original de l'auteur, soit l'anglais, y compris ceux qui avaient été abusivement ou non traduits en français par les traducteurs des parutions françaises. Aussi il est préférable de bien maîtriser les textes pour se repérer dans les citations de l'auteur, souvent en anglais (bien que dans la deuxième partie, Isabelle Pantin a pris le choix de faire une traduction personnelle des textes, suivi de la version originale. Cela manquait pour quelques références dans les tous premiers chapitres).

Notons pour l'anecdote qu'Isabelle Pantin nous offre en appendice, outre le plan du Silmarillion qu'a priori tous les lecteurs de son ouvrage doivent déjà connaître, un résumé de l'histoire des Völsung d'après la Völsunga saga ou encore L'histoire de Kullervo, deux histoires qui ont fortement influencé les deux plus longs récits du Silmarillion, soit Beren et Luthien d'une part, et Les Enfants de Húrin de l'autre.

Donc, cet essai apporte un bon nombre de réponses aux interrogations des lecteurs lambda ou universitaires. Moi-même, qui ne suis pas habitué à lire des ouvrages critiques, j'ai été absorbé par cet argumentaire au point de regretter que le volume que j'avais dans les mains appartenait à l'association Tolkiendil et non à moi-même ! Je ne doute donc pas qu'il soit un outil précieux pour tous les amateurs ou curieux des écrits du professeur J.R.R. Tolkien.

Ecrite par Garion, le 09 Septembre 2009 à 15:09 dans la rubrique Roman Inclassable .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb