Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Terminus Elicius

 
  Giebel, Karine
Edition : Pocket 2009, 249 pages ISBN : 978-2-266-18075-7 6,40
 

Jeanne est une jeune femme effacée qui travaille au service ressources humaines d'un commissariat de Marseille. Chaque jour elle fait le trajet Istres-Marseille en train. Horaires fixes à la minute près, sac fermé, rituel au bureau : sa vie réglée et morne. Une vie à en pleurer mais Jeanne n'a plus de larmes.

Un jour, alors qu'elle vérifie si son sac est bien fermé, elle trouve une lettre sous son siège, toujours le même bien sûr. Une lettre qui lui est adressée, une lettre d'amour, signée Elicius. D'un autre côté Jeanne espére un regard du capitaine Esposito mais ce dernier est sur les dents à cause d'un serial killer qui sévit à Marseille. Au fil des lettres cachées sous son siège, Jeanne comprend vite que c'est l'assassin qui lui écrit chaque jour, qui la suit, la voit même le dimanche chez elle à Istres. Elle ne sait que faire, en parler au capitaine ? Non ! Jamais ! Au mois Elicius lui parle, la regarde et la trouve belle tandis qu'Esposito l'ignore presque, juste un bonjour le matin et rien. Cet homme inconnu la comprend, sait sa solitude et son mal qui la ronge.

Un roman au rythme des lettres et des voyages dans le train entrainant le lecteur dans la folie du meurtrier. Un thriller palpitant, sans répis pour le lecteur. Un polar qui se lit d'une traite, non pas pour savoir qui est l'assassin mais pourquoi il tue. Karine Giebel signe un premier roman prometteur ; celui-ci a reçu, avec mérite, le prix marseillais du polar.

Ecrite par Arsenik_, le 20 Janvier 2009 à 10:01 dans la rubrique Roman Polar .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb