Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

Slayers, Knight of aqua lord (Tome 6)

 
  Kanzaka, Hajime , Ohtsuka, Tommy & Araizumi, Rui
Edition : Ki-oon 2009, 160 pages ISBN : 978-2-35592-104-9 7,50
 

Maintenant que Lina a acquis la force divine qui lui a conférée Valwin, le dieu Dragon, il lui faut revenir de toute urgence auprès de ses amis qui combattent les démons. Pendant ce temps, Lyos combat son ancien mentor et a fort à faire puisqu'il ne maîtrise pas encore son pouvoir de chevalier du Roi Dragon de l'eau. Seule Lina est capable de lui apprendre la meilleure façon de s'en servir...

Connaissez-vous Slayers ? Cette longue saga d'Heroïc fantasy, surtout connue pour ses épisodes en dessin animé a fait rire et vivre des aventures d'Heroic fantasy à de nombreux fans de japanimation. Pourtant, au Japon, les sorties sont bien plus diversifiées. Outre des manga, l'on retrouve des courts romans et d'autres OAV indisponible encore en France. Alors quand j'ai appris la parution chez Ki-Oon de Slayers, je n'ai évidemment pas attendu une seule seconde pour me la procurer.

En toile de fond, un univers d'Heroic Fantasy tout ce qu'il y a de plus classique, avec en personnages principaux une sorcière pratiquant la magie noire, Lina Inverse, et son grand ami, le guerrier Gourry, porteur de l'épée de lumière. Ces deux là ont atterrit par hasard, dans le premier volume de cette aventure nommée Knights of Aqua Lord, dans un monde situé au delà des limites classiques, et où la magie noire n'agit pas... autrement dit, Lina est fortement limitée dans ses possibilités (exit le dragon slave, par exemple).

Au fur et à mesure des rencontres, la fine équipe rencontre des personnages qui vont prendre de l'importance et vont de voir affronter les êtres qui menacent ce côté du monde. Programme alléchant quand on est fan de la série comme je le suis (qui a dit que ma fille aînée se nommait Lina ?).

Et pourtant, cette portion de série n'est pas aussi exaltante qu'elle aurait pu l'être, sans doute trop courte pour être complètement développée, comme le démontre ce présent volume qui met fin à Knight of Aqua Lord. Néanmoins, l'humour de l'anime est vraiment tangible. Les personnages créés par Rui Araizumi sont rendus tels quels, et c'est une excellente chose. Bref, pour une fois, je vais me montrer complètement démagogique et déclare sans ambages qu'il faut absolument lire Slayers... rien que pour avoir la chance que les autres manga de la licence soient traduits un jour en France. Et je rajoute : regardez les trois saisons d'anime d'urgence !

Ecrite par Garion, le 05 Janvier 2010 à 09:01 dans la rubrique BD Manga .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb