Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)
"inOui" à SNCF : un nouveau pas vers la privatisation ?!? (solidaires08)



 

Seijûrô Shin contre Sena Kobayakawa (Eye Shield 21 - Tome 27)

 
  Murata, Yusuke & Inagaki, Riichiro
Edition : Glénat, Collection : Shônen 2009, 185 pages ISBN : 978-2-7234-7027-8 6,50
 

Il ne reste que deux minutes trente à jouer dans ce dernier quart temps, et l'équipe des Deimons accuse un retard de cinq points. La situation est rude, car Yukimitsu est malheureusement trop fatigué pour poursuivre ses efforts sur ce terrain détrempé. Et si Sena tient encore le coup, le Fuckin' maquaque lui est à bout de force, tant il a dû utiliser le Devil Backfire pour contrer les efforts de Sakuraba. Mais pas question pour Monta de laisser tomber les copains. Sena décide donc de passer la surmultipliée et de vaincre enfin Shin, mais sa technique manque de puissance, et le ballon part, Sakuraba prêt pour le réceptionner. Dans un ultime effort, Monta le récupère in extremis et tombe dans les bras de Honjô, son idole.

Que dire à part que la fin de ce match est une réelle tuerie. Les organismes sont à rude épreuve, et la détermination de chacun est maximale, quel qu'en soit l'équipe d'ailleurs. Et, bien évidemment, voici la fin du duel tant attendu entre Sena et Shin, pour le meilleur runner, le Eyeshield 21. Comment simplement deux minutes trente peuvent faire les neuf dixièmes du volume sans même nous faire respirer entre deux pages, c'est un mystère dont seuls Inagaki et Murata ont le secret. La suite présente une ouverture vers la deuxième demi-finale, qui sera elle développée dans le prochain volume (rendez-vous pour cela dans la prochaine chronique). Mais ce dernier chapitre va provoquer de nombreuses émotions autant pour Sena que pour son ami d'enfance, Riku.

Avec un suspense et une telle maîtrise du scénario, Eyeshield 21 confirme sa place de leader des mangas sportifs actuels. De nombreuses autres séries devraient en prendre de la graine, particulièrement pour la maîtrise du sujet, du dessin et surtout du scénario.

Ecrite par Garion, le 03 Janvier 2010 à 15:01 dans la rubrique BD Manga .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb