Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

Royaume désuni

 
  Lovegrove, James
Edition : J'ai Lu 2010, 594 pages ISBN : 978-2290022924 9,40
 

Depuis que les régimes politiques et économiques anglais se sont effondrés, la Grande-Bretagne vit dans un ostracisme total, coupée du reste du monde et bombardée de façon sporadique. Les réseaux ont été coupés, les gens se sont remis à vivre dans de petites communautés qui vivent en autarcie, survivant de justesse grâce aux lambeaux de civilisation et à l'entraide. Seule la survivance des mythes permet aux gens de garder l'espoir. Partout, dans chaque hameau, quelques hommes et femmes ont décidé de prendre l'apparence et le comportement des figures légendaires du folklore, tel Robin des Bois à Nottingham, le roi Arthur en Cornouailles ou l'Homme vert à Downbourne. S'ils sont, pour la plupart, la risée des gens, ils représentent des symboles pour les autres, des guides pour leurs villages.

Cette dichotomie est parfaitement illustrée par le couple Morris : alors que Fen, l'instituteur du village tente de construire leur vie et soutient le maire Michael Hollingbury, l'Homme vert, s'occupant, chaque jour, d'apprendre des bribes de civisme et d'enseignement aux enfants, de cultiver le jardin et de subvenir aux besoins de sa femme, celle-ci, Moira, se laisse sombrer dans le désespoir. Avec le Crash, elle a perdu les jumeaux qu'elle attendait, sa vie d'avant et n'a que mépris pour ceux qui tentent de la sortir de son marasme.

Aussi, le jour où le gang londonien des Bulldogs attaque le village de Downbourne et en enlève la plupart des femmes après avoir assassiné l'Homme vert tous s'attendent à ce que Fen profite de l'occasion pour refaire sa vie sans le boulet qu'était devenue Moira.

Mais Fen n'est pas comme ça. Oui, cest une occasion, oui, Moira était devenue méchante, mais elle était aussi la femme qu'il aimait, et il refuse de la perdre ainsi.

Alors Fen part. il décide de couvrir, à pied, la centaine de kilomètres qui le sépare de Londres... terrain inhospitalier, semé d'embûches et de périls pour entrer sur le territoire des Bulldogs réclamer Moira.

Mais celle-ci a également tiré la leçon de son enseignement : dans le camp des Bulldogs, elle découvre un autre monde, dur, impitoyable, où les femmes sont des objets de plaisir, des souffre-douleur, mais où elle devient aussi la compagne et le soutien du chef des Bulldogs, un homme qu'elle apprend à connaître et, finalement, à respecter.

Le parcours inverse de ce couple brisé et déchiré est émouvant. Outre l'aventure d'anticipation dans cette Angleterre détruite, c'est un roman initiatique bouleversant où les humains se redécouvrent, découvrent un nouveau monde et apprennent à construire du neuf à partir des cendres de leur passé.

La narration, centrée sur le périple de Fen et ses doutes, permet également, par étapes, de suivre la nouvelle vie de Moira et de faire le parallèle entre leurs souvenirs, leur incompréhensions, leur vécu et leur évolution.

Un très beau roman, tout en finesse, qui, après Days, montre l'étendue du talent de James Lovegrove !

Ecrite par Zaahne, le 17 Avril 2010 à 16:04 dans la rubrique Roman Sf .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb