Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Plus vite, Tequila tue ! Tue ! (Lucha Libre - Tome 11)

 
  Frissen & Collectif
Edition : Les Humanoïdes Associés 2009, 56 pages ISBN : 978-2-7316-2239-3 7,90
 

Qui c'est-y qui repointe le bout de son nez ? Mais c'est le nouveau Lucha Libre, le rendez-vous incontournable de ces derniers mois, encore plus attendu que la défunte Star Academy, encore plus sollicitée que les cerveaux des participants à Secret Story 2009 (vous me direz, c'est pas dur). Et la couverture nous fait déjà entrevoir toutes les merveilles de poésie que Jerry Frissen a pu mettre dedans avec un Tequila des fleurs dans son masque, un Furia accompagné d'une peluche et des Tikitis en plein bain de soleil. De quoi atténuer cette sensation de vivre dans un monde de brute.

Tequila se retrouve devant Empire State Human, son ancien complice Orville devenu une machine, dans le sens littéral du terme. Tequila n'aura pas forcément le dessus sur lui, mais il aura quand même bien réussit à l'énerver. Par contre, la suite des évènements va mettre notre héros au grand cur dans une position que même sa force aura sans doute du mal à résoudre. La suite au prochain épisode ?

Si on vous posait la question, croiriez-vous que le professeur Furia soit capable de se rendre à la soupe populaire pour aider ? Eh bien, vous allez être nombreux à déchanter, mes salauds. Enfin, vous vous frotterez certainement les mains par la suite, mais bon, vous n'avez aucune moralité.

Aviez-vous remarqué que Jerry Frissen avait le même profil qu'Homère ? Non, pas Simpson, mais Homère, celui qui a écrit L'Odyssée (oui, Ulysse 31 ça peut aussi le faire comme référence). En tous cas, il nous propose sa version à lui de cette grande fresque. Avec des Luchadores dedans, bien sûr. Les Tikitis ne sont vraiment pas au bout de leur peine, surtout que les souvenirs de cette lecture ne semblent revenir qu'une fois devant la prochaine épreuve.

On aussi avoir le droit à la suite de la jeunesse de El Gladiator quand il recherche Madame Belle. On n'a vraiment pas l'impression de retrouver le Glad qu'on connaît, mais pourquoi pas. Et on clôture par l'éternel lutin, Melindez.

Bon, ne faisons pas durer le suspense de manière inutile plus longtemps, Lucha Libre, c'est toujours aussi bon. Alors, si vous ne voulez pas que le professeur Furia vienne vous tenir compagnie un soir d'hiver, vous avez plutôt intérêt à aller l'acheter fissa.

Ecrite par WongLi, le 06 Septembre 2009 à 08:09 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb