Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
(PETITION) Soutien aux travailleurs sans papiers de Chronopost Alfortville en lutte (solidaires08)
NEW LOOK : à la liquidation, nous répondons par l’occupation ! (solidaires08)
Les mensonges de Monsieur De Rugy sur les raisons de la hausse des tarifs de l’électricité (solidaires08)
ATTENTION aux médias d’extrême droite !!! (solidaires08)
Pour l’avenir de la Fonction publique et de ses agent-es (solidaires08)



 

Pique-Nique au bord du chemin (Stalker)

 
  Strougatski, Arcadi & Strougatski, Boris
Edition : Denoël, Collection : Présence du futur 1981, 214 pages ISBN : 2-207-50314-3
 

Chef d'oeuvre de la science-fiction russe, Pique-nique au bord du chemin est un roman peu connu en France. Jamais réédité depuis sa parution chez Denoël en 1981, il s'agit pourtant d'une oeuvre majeure. On ignore bien souvent que le film Stalker, d'Andrei Tarkovski, dont la renommée n'est plus à faire, en est l'adaptation. Je vous invite donc à la redécouverte de ce roman et de ses auteurs, les frères Strougatski.

L' oeuvre d'Arcadi et Boris Strougatski comporte une dizaine de titre, dont les romans Sf occupent le dernier tiers. Pique-nique au bord du chemin est peut-être la pièce maîtresse de leur littérature, mais il faut aussi compter avec  Scarabée dans la Fourmillière, Un milliard d'années avant la fin du monde et L'escargot sur la pente.

Comme souvent lorsqu'on compare une oeuvre originale et son adaptation, on se rend compte de fortes divergences entre l'une et l'autre. Pique-Nique au bord du chemin, c'est d'abord l'histoire d'une ville voisine d'une "zone", puis de ses habitants. Qu'est-ce que la zone ? Un territoire où se produisent des évènements anormaux depuis le passage d'hypothétiques aliens. C'est ensuite l'histoire de ses habitants, et en particulier de Redrick Shouhart, un "stalker", un farfouilleur qui connaît bien la zone et ses dangers, un professionnel de la récup' qui s'aventure illégalement sur ce territoire pour récupérer des objets aux propriétés étranges. Ainsi, là où le film reste centré sur l'exploration de la Zone, le roman y voit une occasion pour dépeindre la vie de ceux qui gravitent autour d'elle.

Au-delà du scenario de base, toute la force du roman réside dans le traitement psychologique des personnages et l'élégance intellectuelle avec laquelle sont abordées différentes questions relatives à l'anthropocentrisme, à la réussite personnelle et à la marginalité. On peut  se demander s'il ne s'agit pas d'une des sources d'inspiration d'Antoine Volodine, lequel a pour thèmes de prédilection les débris, la misère physique intellectuelle et morale.

Une sf sobre (sans être pauvre), complexe (sans être saturée de rebondissements inutiles), profonde (sans être empathique). Une oeuvre lucide et juste, un portrait saisissant de la condition humaine.

Ecrite par Bibirox, le 21 Mars 2006 à 10:03 dans la rubrique Roman Sf .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb