Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)
"inOui" à SNCF : un nouveau pas vers la privatisation ?!? (solidaires08)



 

Personne n'y échappera

 
  Sardou, Romain
Edition : Pocket 2008, 400 pages ISBN : 978-2-266-17275-2 7,10
 

Vingt quatre cadavres, comme ça d'entrée de jeu ! On présage que l'on ne va pas faire dans la dentelle mais n'ayez crainte, il n'y aura rien de gore dans les 400 pages d'enquête pour retrouver le ou les assassins « des 24 ».

L'action se passe dans le New Hampshire, à Concord. Le colonel Stu Sheridan va très vite perdre l'enquête au profit du FBI qui bloque toute communication au sujet du charnier trouvé sur ce chantier d'autoroute.
De son côté Franck Franklin prend son poste de professeur de littérature à l'université jouxtant le lieu du crime. Sans le vouloir, et bien malgré lui, ce jeune professeur va se retrouver mêlé à l'enquête. Une enquête pleine de rebondissement et de jeu de miroirs.

Je partais sur un a priori avant même d'avoir ouvert le roman. Quand on est "fils de" et même "petit-fils de", votre nom vous colle à la peau. Mais Romain n'est pas son père, ni ses grands-parents, il est avant tout un romancier de talent. Il n'a rien à envier à ses confrères d'Outre-Atlantique quand il s'agit d'entrainer le lecteur dans une intrigue obsédante et déstabilisante.  Voilà un thriller parfaitement réussi, bien tarabiscoté tout en restant vraisemblable.

Ecrite par Arsenik_, le 04 Mars 2008 à 14:03 dans la rubrique Roman Polar .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb