Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)
"inOui" à SNCF : un nouveau pas vers la privatisation ?!? (solidaires08)



 

Ouvre-toi !

 
  Collectif
Edition : Griffe d'Encre, Collection : Anthologie 2007, 261 pages ISBN : 978-2-9529239-0-3 16
 

Il était une fois trois jeunes femmes qui se lassaient de leur vie courante. Non non, je ne fais pas un remake de Charlie et les drôles de dames, mais je parle bien de ce qui est à l'origine des éditions Griffe d'Encre. De trois elles sont passées à deux, aidées par une équipe, et voilà leur tout premier volume, une anthologie appelée Ouvre-toi ! (un léger rapport avec leur premier nom, CeZaMe). Magali Duez, alias CeNedra (aucun rapport avec moi-même, contrairement aux apparences), a ainsi sélectionné seize nouvelles qui commencent toutes par la phrase titre (oui, y'a un rapport, mais là ça devient lourd).

Parmi les contributeurs de l'ouvrage, on retrouve des têtes connues comme Nicolas Cluzeau ou Nathalie Dau, lauréate du Prix Merlin 2006 pour sa nouvelle publiée dans le magazine Faërie. Mais la plupart sont novices en terme de publication. Au final, on arrive à un éclectisme des univers décrits, à l'image de son anthologiste d'ailleurs. Laissez-moi vous en parler plus avant.

Réhabilitation de Nathalie Salvi parle de l'enfance et de son appréhension de la lecture, selon le point de vue de l'enfant face aux certitudes des adultes responsables. Mon oeil professionnel de maître d'école ne pouvait qu'être ému par cette entrée en matière si véridique et joliment écrit. En tout cas, une véritable entrée en matière, comme aucune autre nouvelle aurait pu le faire.

Le goût du miel de Nathalie Dau est plus une preuve de l'ouverture d'esprit qui manque dans notre société. Ah, la Porte ! d'Antoine Lencou est un petit coup de coeur personnel. Celui-ci décrit comment pourrait être la petite cellule familiale dans un futur où la domotique prend toute son ampleur. Autre petit bijou, Les Graines perdues de Loïc Henry raconte comment une éthologue hispanophone se fait engager par le président des Etats-Unis pour rejoindre une équipe secrète qui partira vers une expédition encore plus mystérieuse. L'émotion reviendra avec La petite fille au coeur de marbre de Li-Cam avec un récit très touchant.

Suivent deux récits qui m'ont moins marqué, Les larmes rouges de Saholy Gonga qui raconte l'histoire de deux copines droguées lancée dans le domaine de l'édition et de la préparation d'événements culturels et Suzanne on line de Don Lorenjy où l'on voit Dieu parler à sa brebie la plus fidèle de façon très humoristique.

Les choses sérieuses recommencent avec la longue nouvelle de Nicolas Cluzeau, Tsuyan. Cette jeune femme cherche à libérer de la mort son époux, mort par sa faute. Pour cela elle devra convaincre les esprits de sa ferme volonté. Ce passage dans le domaine du conte nordique démontre bien tout le talent de cet écrivain de qualité. En terme d'univers, c'est la nouvelle que j'ai préférée.

Suit L'apocalypse selon Huxley de Jérôme Noirez, à laquelle je n'ai strictement rien compris, sans doute par manque d'effort puisque je n'arrivais pas à m'accrocher aux personnages ou au style des phrases, puis Miroitements de Michaël Fontayne au récit curieusement agencé mais bien efficace. Le conte suivant, Jassîm ibn Menollah, victime des statistiques de Thimothée Rey est comme son nom l'indique une histoire se déroulant avec les fameux quarante voleurs, mais à qui il arrive bien des soucis. Point de vue de l'humour, cette nouvelle m'a bien intéressé.

Les deux textes suivants, Cinq fois de Fred le Berre et l'Autre de Livia Galeazzi sont des histoires fort intéressantes où se mêlent amour, vie et mort d'une façon surprennante, où les non-dits ont toute leur place. Logique d'ensemble d'Anthelme Hauchecorne est une nouvelle à l'humour ironique sur l'impérialisme américain et sa politique d'ingérence. Une référence cinématographique n'est pas à négliger lors de cette lecture.

Quant aux deux derniers récits, chacun à leur manière ils décrivent un départ vers une vie nouvelle. L'un vers le passé, dans Le temps de l'exil de Marie-Lé Camille - un texte que j'ai particulièrement apprécié aussi. L'autre vers l'avenir avec Dans Le Noir de Chloé George qui clos cette anthologie avec une petite fille qui sera guidée vers l'inconnu.

Comme vous avez pu le constater, il y en a pour tous les goûts dans ces 261 pages. J'allais oublier, n'hésitez pas à lire les commentaires sur les auteurs qui contiennent de truculents traits d'humour sur une écriture du plus bel effet. En tout cas, je remercie Ce'Nedra (puisque je n'oublie pas l'apostrophe, moi) pour m'avoir permis de connaître le fruit de son travail, et la félicite pour ce dernier. Il ne me reste plus qu'à dire : lecteur, ouvre-toi à cette anthologie !

Ecrite par Garion, le 22 Mai 2007 à 15:05 dans la rubrique Roman Nouvelle .
Commenter cette chronique




Ecrit par Bertrand le 22 Mai 2007

Juste quelques mots : cela donne envie de lire quelques nouvelles de ce livre. Jolie chronique comme toujours de ta part.

Répondre à ce commentaire
Merci
Ecrit par Anonyme le 22 Mai 2007

Belgarion pour cette chronique détaillée. :)

Pour les bio des auteurs, il les ont rédigé eux-même. Comme la façon de se présenter peut être aussi révélateur que le contenu de la présentation c'est une bonne façon pour le lecteur de faire connaissance ;)

Répondre à ce commentaire
Re: Merci
Ecrit par Garion le 22 Mai 2007

Eh bien je ne m'attendais pas à ce que les présentations soient faites par l'auteur lui-même ! Chapeau bas à tous pour ce sujet.

Répondre à ce commentaire




© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb