Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)
"inOui" à SNCF : un nouveau pas vers la privatisation ?!? (solidaires08)



 

Orcs - L'intégrale de la trilogie

 
  Nicholls, Stan
Edition : Bragelonne 2007, 672 pages ISBN : 978-2-35294-022-7 25
 

Les humains ont envahi Maras-Dantia. Anéantissant tout sur leur passage, ils sont également en train de détruire l'âme du continent. Les événements climatiques se dérèglent, la magie disparaît et les humains ont amené avec eux leurs stupides guerres de religions. Leurs colonies sont divisées en deux types de croyances, les polythéistes (les « Multis ») qui tentent de s'allier avec les races aînées (précédemment installées) et les monothéistes (les « Unis ») fanatiques qui considèrent les anciennes races comme des sous-hommes, juste dignes à se faire massacrer selon le bon vouloir de leur unique dieu.

Dans ce climat effroyable de guerre civile, une unité combattante d'élite orque, les Renards, est envoyée à la recherche d'un mystérieux artéfact d'une très grande importance par leur cruelle reine sorcière alliée aux Multis. Stryke, l'officier aux commandes de l'unité, et ses orques vont prendre de force cet objet hors des mains dune colonie d'Unis fanatiques. Malheureusement, la drogue absorbée pour fêter leur réussite va les mettre en retard sur le chemin du retour, chose que l'irascible reine Jennesta n'apprécie que très peu. De plus, les Renards vont se faire dérober leur butin dans une embuscade tendue par une troupe de kobolds.

Au cours du premier tome de la trilogie, La compagnie de la foudre, les orques fautifs vont bien vite être déclarés déserteurs, malgré cela, ils iront reprendre le précieux objet hors des mains des kobolds car on ne vole pas impunément un orque ! La rencontre d'un étrange érudit gremlin leur permettra d'en savoir plus à propos de l'importance du dit trésor. Avec l'idée de se racheter auprès de leur reine, les orques vont se lancer à la recherche des quatre autres artéfacts semblables.

Cette quête épique nous est contée dans le deuxième opus, La légion du tonnerre. Cependant, plus Stryke avance vers ces nouveaux objectifs, plus les dangers se font nombreux, un de ses sous-officiers va disparaître avec les instrumentalités (le vrai nom des artéfacts), tandis que la seule femelle orque du groupe va se faire attaquer et enlever par un groupe de chasseurs de primes mandatés par Jennesta car, désormais, les Renards ne poursuivent plus que leur propre objectif : retrouver toutes les instrumentalités ! Au cours de leurs voyages, un étrange personnage va venir à leur rencontre et les guider à plusieurs reprises. Cet homme semble également intéressé par les « étoiles » (autre nom des instrumentalités) des orques, ce qui attise d'autant plus la méfiance du capitaine de l'unité, ce dernier étant proie à de curieux rêves.

Lors du dernier tome, Les guerriers de la tempête, ce mystérieux humain va leur faire part de ses connaissances au sujet de ces trésors et expliquer aux orques l'utilité de ces artéfacts une fois réunis. Mais avant de pouvoir les employer pour rendre leur destinée meilleure ou pour réduire Maras-Dantia en esclavage, les Renards vont devoir rencontrer la petite soeur de Jennesta et s'allier à des Multis pour résister avec eux aux assauts des fanatiques auxquels ils ont volé une des instrumentalités. Stryke et ses soldats sont seuls maîtres de leur destin et leurs actions vont influer sur la destinée de toutes les races. La fin sera encore plus dure que ce qu'ils ont déjà traversé, ils sont l'élite mais pouvons-nous avoir confiance en des orques ?

Ce présent ouvrage reprend les trois tomes de la série Orcs du sympathique auteur britannique Stan Nicholls. Son écriture fluide et simple nous fait vivre un excellent moment en suivant les pérégrinations d'une compagnie de guerriers orques à travers à travers le continent. Pleine d'action, cette oeuvre est très divertissante et la position prise par Nicholls est des plus originales. J'avais déjà lu des histoires d'humains, d'elfes, même de hobbits mais jamais d'orques ! (A quand les nains ?) Les valeureux guerriers verdâtres sont, cette fois-ci, décrits de façon très humaine et très différente, fini les barbares indisciplinés, stupides et bavant.  Sous la jolie couverture de Didier Grasset, l'écrivain quitte les stéréotypes de base de la fantasy, ses orques sont plus droits et honorables que les humains et les elfes réduits au rôle de serviteur ; l'intérêt de cette démarche est haut et l'histoire très efficace.

Au chapitre des reproches, je souhaiterais signaler, premièrement, un détail qui ma agacé tout au long du livre : un sergent ou un caporal n'est pas un officier ! Comme je ne possède que la version française, je ne saurais vous dire si cela provient de la traduction (impeccable) ou de l'auteur lui-même. Ensuite, et c'est loin d'être un détail, les personnages principaux sont extrêmement manichéens ! De plus, la narration m'a un peu déplu, le narrateur est omniscient et nous permet de savoir tout et toujours au bon moment, j'aurais préféré un narrateur personnage, par exemple Stryke ou Coilla, pour favoriser l'ambiance et le sentiment de se sentir parmi les orques. Enfin, le style simple et direct, l'est trop selon moi, pour une aventure menée par des guerriers, tout est très propre, aucune scène sanglante, un langage très policé, Une histoire plus compliquée, tortueuse et noire aurait fait passer cette excellente série à l'étage supérieur et ultime.

Malgré ces quelques défauts, ce récit est formidable et je vous conseille de faire de la place dans votre bibliothèque  pour l'arrivée des hordes !

Ecrite par Baern, le 22 Avril 2007 à 14:04 dans la rubrique Roman Fantasy .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb