Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

Nuit blanche (Carême - Tome 1)

 
  Bec & Mottura
Edition : Les Humanoïdes Associés 2004, 48 pages ISBN : 2-7316-1556-7 12,60
 

Martinien est vendeur d'aspirateur ambulant. Il parcourt le pays en quête de nouveaux clients, et assure aussi le service après-vente de ceux à qui il a déjà réussit à fournir sa camelote. Sur les routes, il a rencontré grand nombre de personnes, toutes différentes, mais chacune avec son histoire. Seulement, rien ne le préparait vraiment à la rencontre qu'il s'apprête à faire bientôt

Parce que Carême n'est pas une personne comme les autres. Ce n'est pas son métier qui le rend si singulier - il est restaurateur de tableaux et d'uvres liturgiques - mais plutôt son physique atypique. En effet, Carême est énorme. Pas gros. Pas obèse énorme. Et tout le monde le traite en monstre, bien évidemment. Martinien a, de prime abord, la même attitude que tout le monde envers Carême, mais les circonstances vont les amener à discuter ensemble. Et une amitié va naître entre eux.

Ils vont alors décider de partir sur les routes ensemble

Loin des histoires sanglantes, violentes ou que sais-je encore, Carême a un charme envoûtant qui ne laisse pas indifférent. Plus qu'une leçon humaine, c'est aussi l'histoire d'une rencontre que tout le monde pourrait faire une jour, et c'est peut-être ça qui perturbe autant le lecteur.

Le dessin est vraiment sublime et sert parfaitement le propos. On pourrait plonger dans du sentimentalisme gnangnan et gratuit, mais ce n'est pas le cas. Pas plus qu'on n'a de morale à deux sous. Non, tout est parfaitement calibré et réfléchi pour que le lecteur prenne beaucoup de plaisir, aussi bien visuel que sentimental.

Bref, un gros coup de cur de ma part

Ecrite par WongLi, le 04 Novembre 2004 à 09:11 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb