Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Miracles (Box - Tome 2)

 
  Mounier
Edition : Bamboo, Collection : Grand Angle 2007, 48 pages ISBN : 978-2-35078-326-0 12,90
 

Anton Dawson, l'analyste de la NSA qui a remarqué l'explosion d'un cargo sur des photos qui étaient sous sa responsabilité va devenir un agent de terrain malgré lui. C'est ainsi qu'il va débarquer dans une communauté fermée dirigée par un certain Samuel et dans laquelle séjourne déjà une belle amnésique du nom d'Erica. Tout de suite mis en relation avec Samuel, Anton se rend compte qu'il va falloir qu'il la joue très fine s'il veut pouvoir obtenir les informations qu'il recherche sur Box. Surtout qu'il ne sait toujours pas ce qu'est Box

Erica continue à s'intégrer à la communauté, sans trop savoir non plus ce qu'elle y fait. Les gens semblent parfois bizarres. Heureusement qu'il y a Alyssa, la seule véritable amie qu'elle a réussi à se faire entre les murs de cette communauté fermée. Celle-ci doit devenir bientôt la nouvelle femme de Samuel. Ce qui est bizarre, c'est qu'il semble qu'il était auparavant marié avec la mère d'Alyssa. Mais toutes ces choses ne font cependant pas retrouver la mémoire à Erica.

Il faudra attendre encore un peu et des évènements terribles pour cela.

Le premier tome de Box m'avait grandement séduit. Le deuxième me conforte dans cette idée. L'intrigue est aboutie, rondement bien menée et on sent qu'Alain Mounier maîtrise sons scénario et sait où il veut nous emmener. Par contre, il continue à nous balader comme il le souhaite. Le passage dans la communauté est assez long, mais on ne la sent pas. Les passages sont calmes, mais la tension sous jacente ne nous permet pas une seule seconde de repos. Aussi, même si l'action n'est pas la donnée première de cette série, on peut dire qu'elle ne nous laisse pas pour autant de répit.

Au niveau du dessin, c'est toujours aussi bien fait. C'est précis, détaillé et sans fausses notes.

Bamboo tient ici une série qu'il ne faut surtout pas rater.

Ecrite par WongLi, le 30 Juillet 2007 à 18:07 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb