Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

Me and the devil blues (Tome 1)

 
  Hiramoto, Akira
Edition : Kana, Collection : Big Kana 2008, 248 pages ISBN : 978-2-5050-0372-4 7,35
 

RJ est un jeune noir, déjà marié et futur père de famille, qui travaille dans une ferme de la région du delta du Mississipi. En cette période de la fin des années vingt, les choses ne sont pas faciles pour eux. Heureusement en fin de semaine, il y a le bar où ils se rencontrent pour boire des bières... et écouter du blues. RJ souhaite plus que tout maîtriser la guitare pour faire sortir son blues... si tant est qu'il sache ce que c'est vraiment... mais rien n'y fait, ses amis se moquent de lui face à ses efforts risibles.

Mais voilà, on raconte que celui qui se tient debout à la croisée des chemins à jouer de la guitare peut faire un pacte avec le diable, celui de devenir un excellent guitariste en vendant son âme. Alors RJ essaye, bien entendu sans succès. Pourtant, au bar, il rencontre le talentueux Son House.

J'ai beau le dire haut et fort depuis plusieurs années, qu'il y a des manga pour tous et pour tout... celui-ci m'a vraiment bluffé. Un manga sur un génie américain du blues, Robert Johnson... Où l'on se sent vraiment plongé dans ces années obscures où la race noire était dévalorisée, inférieure aux blancs, où est née cette musique si particulière, mère de toutes celles que nous pouvons écouter de nos jours. Outre l'ambiance, le scénario tient la route, servi par des dessins au niveau. A noter aussi une très belle postface de Takashi "Hotoke" Nagai, chanteur du groupe West Road Blues Band que l'on ne connait évidemment pas dans nos contrées occidentales, mais très connu depuis la création du band en 1972.

J'en conclue que ce Me and the devil blues est une excellente surprise de la collection Big Kana, que je conseille fortement à tous les mélomanes.

Ecrite par Garion, le 25 Septembre 2008 à 13:09 dans la rubrique BD Manga .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb