Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Marelle d'Ombres

 
  Labbé, Denis
Edition : Argemmios, Collection : Recueil 2010, 227 pages ISBN : 978-2-9530239-7-8 16,90
 

Denis Labbé est un peu touche à tout. Professeur de Lettres dans un lycée du Nord, longtemps chroniqueur pour un magazine renommé, il n'hésite pas non plus à organiser au sein de grandes manifestations des tables rondes aux thèmes poussés, et à l'occasion de participer lui-même à des appels à textes dans différentes anthologies maintenant épuisées. C'est donc tout naturellement qu'est venue l'idée pour Nathalie Dau de regrouper les textes en sommeil, et de les mettre en avant, revus et corrigés, avec de tous nouveaux récits... le tout pour démontrer la manière dont Denis Labbé raconte un monde d'ombres.

Le ton est donné dès la première nouvelle, Et Omnia Vanitas, où un cercle d'ami débattent sur l'art et sa définition. L'hôte des lieux finit par dévoiler à son invité impudent un argument frappant. C'est ainsi le gong de départ pour treize nouvelles sans concessions, où les références miroitent de ci - de là (d'ailleurs, mes remerciements à l'auteur pour ses commentaires de fin de volumes qui aident grandement à mieux entrevoir le côté réfléchi des histoires. Oserons-nous parler de double niveau de lecture ?).

Le fantastique est à la base de la plupart des récits, comme des éléments venant perturber des vies bien réglées comme dans Mantille, Papillons de nuit, Helldorado ou Un meurtre de corbeaux. Mais il peut être aussi l'élément principal du récit à l'exemple de Links 2 3 4 ou de Juste un pincement au cœur.

Le passé est aussi un élément moteur de l'inspiration de l'auteur. Outre l'ambiance XIXème siècle des deux premiers textes, ou retrouve dans Kougrane au cœur et dans Rosebud un personnage au présent qui se noie littéralement d'événements anciens. À l'inverse, dans La cage, Denis Labbé essaye de créer artificiellement l'être idéal dans un monde futuriste pas si éloigné que cela du présent.

Quelquefois, c'est un homme du passé ou un événement qui devient au cœur des récits, comme dans Corpus ou dans Links 2 3 4, tous deux des titres ayant été inspirés par des œuvres musicales composées par ces groupes de métal que l'auteur affectionne tant.

Même un mois après sa lecture, Marelle d'Ombres me laisse un excellent souvenir des histoires racontées. Noires, certes, mais pleines de messages et de bon sens. Le tout est servi par une plume soignée, mais non hermétique. Assurément un livre à découvrir.

Ecrite par Garion, le 01 Mai 2010 à 15:05 dans la rubrique Roman Nouvelle .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb