Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Lumière crue (Ceci est mon corps - Tome 1)

 
  Marie & Goethals
Edition : Bamboo, Collection : Grand Angle 2008, 48 pages ISBN : 978-2-35078-443-4 12,90
 

A Los Angeles, dans un futur proche. Les choses continuant d'aller comme elles vont actuellement, les riches sont de plus en plus riches et les pauvres font ce qu'ils peuvent pour ne pas sombrer. Et, surtout, ils ne pénètrent pas dans les belles villas des nantis et de leurs enfants. D'ailleurs, les fils des ces nantis passent leur temps à essayer de le tuer, parce qu'ils s'ennuient sérieusement. Seules quelques pilules de couleur leur permettent de ne pas devenir complètement inutiles. L'Anax. Pas encore came mais plus tout à fait antidépresseur. Et du choix de la couleur dépend l'effet que l'on obtiendra.

Quand Nath appelle pour passer la soirée avec son pote, il ne savait pas encore que cette soirée allait changer sa vie. Parce que son pote appelle Jenny, celle pour qui il craque, et qu'elle-même a un plan avec deux copines, des frangines, Istelle et Sania. Et, à tous les cinq, ils vont aller faire un rodéo dans la vieille ville en empruntant les corps des pauvres qui le prêtent pour se faire du pognon. Comment s'éclater sans prendre trop de risques ? Il suffit d'y penser et la technologie fait le reste. Et tant pis pour le pauvre couillon s'il se passe quelque chose. L'avait qu'à naître plein aux as.

On connaît les scénarios de Damien Marie qui ne sont pas forcément très gais. Eh bien, avec Ceci est mon corps, la tradition ne sera pas brisée. Nous sommes dans un futur proche. La seule chose qui change un peu par rapport à notre monde est cette faculté de transporter son esprit dans les corps d'autres personnes grâce à des drogues et de la technologie. Bien sûr, cela coûte très cher, et seuls les riches peuvent se le permettre. Et on sent bien que, pour eux, ceux qui louent leurs corps sont à peine au dessus de la qualification de bétail. Est-ce d'ailleurs si différent aujourd'hui ?

En tous cas, tout tourne autour de cette technologie et de son emploi. Et on peut dire que cela vire rapidement au sordide. Mais je ne peux en dire plus. Tout ce que je peux ajouter c'est que la fin promet un prochain tome vraiment, vraiment intense. On a hâte d'y être tellement cela risque d'être bon. Une nouvelle fois Marie nous surprend, et avec l'aide de Goethals au dessin, nous embarque pour une virée dans un monde qui ne fait vraiment pas envie.

Ecrite par WongLi, le 16 Avril 2009 à 11:04 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb