Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Les perles d'Allaya

 
  Féraud, Gabriel
Edition : Cinquième Saison 2007, 349 pages ISBN : 978-2-9525646-4-9 20
 

Tumir est un riche royaume du pays du Dashan. Or Mustak Dorayesh, son Radja, n'ignore pas que sa situation est trouble à cet instant : des soupçons pèsent sur la façon dont lui, un mercenaire du désert, est parvenu sur le trône de cette riche province, soit disant le plus légalement du monde. Alors quand le Héros de Bélyotora, l'Honneur du Dashan nommé par le Maharadja en personne, débarque dans son palais, Dorayesh sait quand il faut laisser quelques formalités de côté. Un seul mot de la part de Munde Shayapan, et c'est la perte de tout ce qu'il possède. Qui oserait contredire la parole du Héros, et donc celle du Maharadja ?

Mais heureusement pour le Radja parvenu, Munde Shayapan n'est pas venue en ces murs pour cette raison. La politique l'ennuie au plus profond et lui-même se sent sa vie spoliée par son statut. Héros par ci, Héros par là... Être au coeur de toutes les préoccupations des habitants du Dashan lui pèse sur les épaules. Alors pourquoi ne pas disparaître d'une façon ou d'une autre ? Peut-être un artefact, les perles d'Allaya, pourront accomplir ce miracle ? En effet, ces larmes de la déesse de la Compassion auraient, soit disant, le pouvoir de donner la paix si elles sont aux mains d'une vierge. En échange de ces perles, Munde demande au Radja Dorayesh une vie anonyme mais bien aisante. Marché conclus entre ces deux hommes, mais le Radja est retors, et sans doute cache-t-il beaucoup de chose au Héros, même avec toutes les précautions prises.

Entre tournoi, parades d'éléphants et d'infanterie, tentatives d'assassinat, et une quête que les Dieux auraient du mal à approuver, le lecteur suit le Dharma de son héros légendaire en la personne de Munde Shayapan. Un peu Conan, un peu Champion éternel à la Moorcock, Shayapan est un héros droit et honnête, béni des Dieux, mais dont le destin, appelé ici Dharma, lui pèse. Avec ce livre, Gabriel Féraud nous entraîne dans un univers de fantasy bien loin de l'habituel contrée médiévale à l'occidentale. Ici, nous voilà dans une Inde détournée, où l'on sent des influences du moyen-orient tout comme une référence aux peuplades plus orientales encore. D'une plume exquise, les rivalités politiques font face aux devoirs de justice et aux instincts plus humains. L'on ne s'ennuie donc pas une seconde, tant les pages nous emportent au long des vingt-deux chapitres. La deuxième partie, celle de la quête, paraît plus ordinaire peut-être, mais qu'importe car son dénouement ne l'est pas.

Quoi qu'il arrive, pour un premier roman publié, Féraud fait fort ! Vraisemblablement, ce texte n'est pas le premier qu'il décrit, comme on peut le supposer du titre Dans le silence de Bushira, publiée dans le webzine Solstice n°7 aux éditions Cinquième Saison. Espérons donc que l'auteur nous gratifie sinon d'une suite, au moins d'autres récits qui se déroulent dans cette terre pleine de mystère. Mais j'aurai le loisir de vous reparler de Gabriel Féraud très prochainement dans ma chronique de La Terre, une anthologie des éditions Griffe d'Encre, puisqu'il figure à son sommaire.

Avec Les perles d'Allaya, les éditions Cinquième Saison tiennent là une perle (d'Allaya !) qu'il convient de découvrir au plus vite. Déjà gagnants du prix Merlin en 2006 avec le surprenant roman Le temps de l'Accomplissement de Muriel H. Hessling, premier tome du Sablier de Mû, ce roman pourrait fort bien suivre ce bon exemple. C'est tout le mal que je leur souhaite.

Ecrite par Garion, le 02 Janvier 2008 à 01:01 dans la rubrique Roman Fantasy .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb