Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

Les geôles de Nénuphe (Les forêts d'Opale - Tome 4)

 
  Arleston & Pellet
Edition : Soleil 2005, 49 pages ISBN : 2845658982 12,50
 

Dans sa course pour échapper au puissant Xarchias, Darko essaye de déchiffrer le grimoire de ses aïeux. Ce travail est lourd et difficile et le décourage rapidement. Mais, il doit apprendre à maîtriser toutes les forces disponibles s'il veut réellement pourvoir ramener les Titans sur le monde et renverser l'ordre de la Lumière. Et la magie fait partie de celle-ci. À peine le temps de mettre légèrement le feu au navire qui le transporte qu'une lutte contre des serpents de mer s'engage.

Toujours est-il qu'à peine arrivés dans le port de Nénuphe, Darko et ses compagnons sont arrêtés et jetés en prison. Là, ils vont devoir essayer de soigner Darko, puisque la morsure que lui a infligé un des serpents semble avoir injecté du poison. Or, l'antidote se trouve secrété par les serpents eux-mêmes ! Une chance, la cellule se trouve juste au dessus de l'eau et il est possible d'attirer les serpents. Mais comment réussir dans cette entreprise périlleuse ?

Quand on entre dans cette BD, on a beaucoup de mal à en sortir avant la fin. Ce n'est pas que le scénario soit un monstre d'originalité, puisqu'il s'agit tout de même de fantasy dans la pure tradition, mais c'est que le tout est vraiment génial. Les personnages sont attachants, les dessins sont tout simplement à tomber par terre et le méchant est un vrai méchant tout comme il faut. Bref, on a tous les ingrédients nécessaires pour faire de cette histoire un agréable moment. Et agréable, il l'est.

Le seul " hic " dans tout cela est la petite place qu'occupent les personnages de la sur et de l'oncle. C'est vrai que Tara est intéressante et, de par son physique et sa prestance, en impose plus. Mais les autres auraient peut-être mérités une plus grande place. Mais bon, c'est vraiment histoire de chipoter, parce que c'est trop bon !

Ecrite par WongLi, le 01 Juillet 2005 à 15:07 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb