Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)
Un délégué du personnel et militant SUD-Rail de Paris Saint-Lazare a mis fin à ces jours (solidaires08)



 

Les cairns rouges (Seuls - Tome 4)

 
  Vehlmann & Gazzotti
Edition : Dupuis 2009, 48 pages ISBN : 978-2-8001-4413-9 9,45
 

Après leurs mésaventures chez le Clan du Requin, les cinq amis Dodji, Yvan, Leila, Terry et Camille sont retournés en ville. Là, ils essayent de retrouver la voiture des parents d'Yvan. Parce que des souvenirs commencent à lui revenir. Il se souvient par exemple d'une vive lumière avant que la voiture ne se renverse, comme victime d'une explosion, ou bien encore d'avoir entendu des voix dans une langue qu'il ne comprenait pas. Et puis, aussi de ses parents qui ne bougeaient plus avant que lui-même ne s'extirpe de la voiture et prenne ses jambes à son cou avant de perdre ses souvenirs.

Seulement, les enfants ne peuvent pas rester trop longtemps en ville à essayer de comprendre ce qu'il se passe, surtout que les indices sont maigres. En chemin, ils rencontrent Boris et Zoé qui reviennent de la campagne dans laquelle ils sont allés se servir en animaux. C'est qu'il faut bien se nourrir quand même. Mais, alors que le groupe, élargi par les membres du Clan du Requin qui ne voulaient pas rester ou qui n'avaient pas réussi à s'intégrer, fait le point sur les tâches de chacun et de l'implication des membres dans la vie commune, voilà que le Maître des Couteaux refait son apparition. Seulement, cette fois, c'est pour demander de l'aide avant de s'effondrer sur le sol, blessé.

Les enfants, Dodji et Yvan en tête, vont devoir une nouvelle fois se serrer les coudes pour réussir à sortir la jeune Lucie des griffes d'une bande de singes qui semble plus organisée qu'on pourra le penser.

Et voilà le quatrième tome de cette série singulière. Une nouvelle fois, le scénario fait mouche et on est littéralement plongé dans l'intrigue aux côtés des enfants. Même si Dodji essaye toujours de se mettre un peu à l'écart pour protéger ses amis, il n'en reste pas moins l'élément central de toute cette histoire. Mais c'est surtout Yvan qui va beaucoup changer durant ce tome, se découvrant des ressources qu'il ne se connaissait pas.

Vehlmann retient aussi le lecteur parce qu'il fait revenir des évènements ou des personnages que l'on a déjà rencontrés dans les tomes précédents, créant ainsi une trame qui n'est pas seulement la somme de tomes qui se suivent. Tout semble avoir été pensé savamment avant. Ce qui n'est malheureusement pas forcément le cas de toutes les séries. Quant à Gazzotti, son dessin reste toujours impeccable : agréable et lisible, sans pour autant édulcorer de trop les situations traumatisantes que peuvent vivre les enfants.

C'est donc sans complexe que j'attribue une nouvelle fois un coup de cur à cette série.

Ecrite par WongLi, le 07 Août 2009 à 14:08 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb