Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Le vent d'ailleurs (Le cycle de Terremer - Tome 6)

 
  Le Guin, Ursula
Edition : Le Livre de Poche 2009, 288 pages ISBN : 978-2-253-08987-2 6,95
 

Rendu à sa solitude par l'absence de Tenar et Tehanu, mandées à Havnor par le roi, Ged voit arriver Aulne, un sorcier de village que lui envoie le Maître Modeleur de Roke. Aulne lui raconte que, d'être constamment appelé par les morts, il ne peut plus dormir sans avoir peur de ce qu'il pourrait faire de mal aux frontières de la contrée aride.

Pendant ce temps, à Havnor, les nouvelles concernant des déprédations commises par les dragons arrivent de toute part. Mais c'est de l'est qu'arrive ce qui contrarie Lebannen plus que tout : une fiancée, la fille du Grand Roi des Kargues.

Ursula Le Guin répète dans ce roman ce qu'elle n'a jamais cessé de mettre en scène dans son oeuvre : que la vie est changement, que le changement est inévitable, qu'il est néanmoins effrayant et douloureux, et que c'est pour cela que nous trouvons la vie difficile ; que nul ne peut avoir tout et son contraire ; que ce que nous avons est, d'une certaine façon, pris au monde et aux autres.

En ces temps où l'immortalité, sous une forme ou une autre, hante les romans des genres de l'Imaginaire, il est adéquat et plaisant de voir rappelé par une immense auteur le bien-fondé de la mort. D'autant que Le Guin le fait avec tendresse, avec respect pour le déchirement que la séparation occasionne.

Ce roman clôt - au moins provisoirement - le cycle de Terremer, et sera sans doute mieux apprécié de ceux qui l'ont lu en entier. Toutefois, l'auteur y rappelant des moments-clés du cycle, il reste tout à fait lisible par ceux qui ne le connaîtraient pas. Pour tous, c'est un enchantement.

Ecrite par Mureliane, le 27 Avril 2009 à 15:04 dans la rubrique Roman Fantasy .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb