Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

Le nom du vent (Chronique du tueur de roi - Tome 1)

 
  Rothfuss, Patrick
Edition : Bragelonne 2009, 727 pages ISBN : 978-2-35294-283-2 30
 

Kote est l'aubergiste d'un petit village reculé. Avec son aide Bast, il représente le point de ralliement des villageois, l'endroit où ils se rassemblent lorsqu'il s'agit de boire un verre ou de se remettre d'un événement imprévu. C'est donc naturellement qu'ils arrivent en troupes lorsque le conteur itinérant arrive, ou lorsque des araignées monstrueuses attaquent l'un d'eux. Ce qu'ils ne savent pas, c'est que les histoires que le conteur narre sur le légendaire Kvothe sont vraies, et que Kote, le soir venu, va à lui seul éradiquer les araignées qui avaient manqué tuer le paysan.

Et lors de cette nuit, c'est un chroniqueur, que rencontre Kote. Le chroniqueur. Celui qui recherche Kvothe, le vrai, pour lui faire narrer sa vie. Après un long argumentaire, Kote va accepte de lever le voile et raconte son histoire depuis le début.

Enfant de baladins, témoin de l'assassinat de ses parents par les êtres mythiques, les Chandrians, qu'il va jurer de détruire. Kvothe, c'est cet enfant surdoué qui va apprendre très tôt les bases de l'arcanisme et décider, à moins de dix ans, de découvrir le nom du vent pour le contrôler, et d'entrer à l'Université. Kvothe, c'est cet adolescent qui, arrivé dans la grande ville, va devoir mendier, voler et se battre pour survivre et manquera mourir. C'est aussi ce jeune homme qui va découvrir l'amour en même temps qu'apprendre l'arcanisme à l'Université et violer toutes les valeurs de celle-ci, car son talent est tel qu'il dépasse très vite ses professeurs.

Kvothe est devenu Kote, un aubergiste qui attend la mort et n'a plus rien à perdre et, dans cette première journée de narration, c'est ses premières années qu'il raconte à son chroniqueur et à son apprenti.

Ce roman, on m'en avait beaucoup parlé. En bien, en très bien, voire même en termes dithyrambiques. Du coup, je me méfiais. J'avais tort. Je l'ai dévoré : la narration est riche et imagée, l'histoire, rassemblant de nombreux éléments prévisibles, est néanmoins prenante et sensible, l'ironie qui pousse ce garçon surdoué, mais pauvre et refusant toute autorité, à entrer dans la plus stricte des écoles le pousse dans des situations inextricables...

Bref, on se régale d'un bout à l'autre et on meurt d'envie de lire la suite, de savoir comment Kvothe est devenu Kote, et en est arrivé à devenir aubergiste.

À ne surtout pas manquer !

Ecrite par Zaahne, le 07 Juillet 2009 à 09:07 dans la rubrique Roman Fantasy .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb