Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)
"inOui" à SNCF : un nouveau pas vers la privatisation ?!? (solidaires08)



 

Le fruit de la connaissance (Universal War One - Tome 2)

 
  Bajram
Edition : Soleil 2001, 48 pages ISBN : 2-87764-937-7 12,90
 

Les modules anti-G sont encore en activité au devant du mur : un cône est formé pour y entrer. Le génie de Ed Kalish est immense, et toute l'escadrille Purgatory, touchée par la mort de Baltimore, se lance dans cet immense mur, Mario le couard en tête. Aussitôt, l'équipe se heurte à un immense croiseur se situant dans le mur même, à proximité de l'épave de l'ancien vaisseau de Balti : le croiseur attaque, et ce n'est qu'en détruisant les modules anti-G que l'escadrille Purgatory, dans une scène époustouflante, parvient à fuir le mur et à détruire ce croiseur.

Aussitôt l'intensité de l'action passée, Ed et son équipe sont mis aux arrêts, à cause du coup de tête de Balti ayant précédé sa mort. C'est grâce au lieutenant Kate Von Richburg et à son père très haut placé dans l'état major, et à son génie que Ed Kalish va être libéré : son aide est trop précieuse pour percer les secrets de ce mur, et ses théories selon lesquelles le temps à l'intérieur du mur s'écoule beaucoup plus lentement que dans notre réalité est pour le moins inquiétante : depuis les deux semaines que ce mur est apparu dans notre système solaire, il se serait écoulé 400 ans à l'intérieur : de quoi développer une technologie de frappe énorme pour ses éventuels habitants !

En échange de ces renseignements, Ed Kalish parvient à faire libérer son équipe et à négocier un poste clé en devenant le supérieur de tous ces scientifiques de l'armée qui l'ont jusque là tant décrié. Mario, très touché par la mort de Balti, participe à une attaque en masse du mur, puisqu'il faut maintenant frapper le plus tôt possible.

Mais l'attaque est un fiasco : un comité d'accueil est présent, et détruit la flotte de l'armée des Terres Unies sans la moindre difficulté : tout se passe comme si les envahisseurs du mur se déplaçaient au ralenti face aux mystérieux assaillants.

L'escadrille Purgatory, elle, parvient à passer à travers les lignes ennemies, et se retrouve de l'autre côté du mur, qui a plutôt une forme de tunnel qui se rétrécit de plus en plus Le cône ainsi formé prend sa source au niveau d'une station orbitale, à proximité d'Uranus. Et le passage de la station derrière Uranus provoquera l'indicible catastrophe : Uranus, coupée en deux par le passage du cône généré, ne fait désormais plus partie de la carte des planètes du système solaire.

Ouah ! Quel choc ! Ca, c'est un scénario qui tient furieusement le haut du pavé. Ce second tome est tout simplement fantastique, et est un modèle de ce qu'on peut réaliser au niveau du 9ème art. Et je pèse mes mots. C'est incroyablement bien foutu : les planches sont magnifiques, les angles de vue choisis sont splendides, les dessins sont superbes, et cette idée de prendre des extraits de la Bible au début de chaque scène est excellente. Que dire de plus ? Ah oui, j'aime bien aussi le fait de démarrer chaque tome par un flashback sur le passé d'un des membres de l'escadrille Purgatory : c'est Amina qui y passe ici, et le moins qu'on puisse dire, c'est que, vu son père, on comprend pourquoi elle s'est engagée dans l'armée. Merci Monsieur Bajram !

Comment ? Vous êtes encore là ? Filez donc vite chez votre libraire préféré !

Ecrite par Clark, le 17 Mai 2007 à 13:05 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb