Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Le chemin de Gloria (I.R.$. - Tome 11)

 
  Vrancken & Desberg
Edition : Le Lombard, Collection : Troisième Vague 2009, 48 pages ISBN : 978-2-8036-2525-3 10,40
 

Le L.A.P.D. est appelé dans un des taudis de la ville à cause de nuisances dues à une odeur pestilentielle. Une fois entrés, les policiers découvrent à côté du pendu tout un carnet de notes relatives aux différents travaux réalisés par leur « hôte ». La police prend rapidement contact avec Larry Max car l'un des papiers concerne l'accident mortel d'avion du père de l'agent de lI.R.S.. Selon les documents trouvés, l'avion aurait été saboté

Pour Larry, ce n'est qu'un souci supplémentaire car Kate (ou Gloria) disparaît et retrouve ses anciens démons, plus hargneux que jamais et bien décidés à ne pas la laisser repartir.

Ce onzième tome consacré au super-agent du fisc, Larry B. Max, change de style graphique par rapport au précédent double épisode. Le nouveau style de dessin de Vrancken est incroyable ! Il est devenu presque photo-réaliste, il donne limpression que le lecteur est, tout simplement, en train de regarder un film, tellement il est précis et brillant ! La mise en couleur de Coquelicot est tout aussi sublime. Les tons employés correspondent à merveille au dessin et au récit.

A ce niveau, Desberg nous envoie dans les souvenirs de jeunesse de Max, montre les rapports tendus qu'il entretenait avec son père et, déjà, sa passion pour Gloria, alors actrice travaillant pour le studio paternel. Le texte est intéressant et agréable à suivre bien qu'il m'ait semblé être beaucoup plus noir que lors des précédents épisodes, plus triste aussi. De plus, l'ambiance est de nouveau très réussie. J'ai le sentiment que le tome de fin de ce cycle sera exceptionnel.

Au final, un I.R.$. différent des habitudes mais fameux dans tous les domaines !

Ecrite par Baern, le 25 Juin 2009 à 13:06 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb