Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)
"inOui" à SNCF : un nouveau pas vers la privatisation ?!? (solidaires08)



 

Labyrinthes (Les Naufragés du temps - Tome 3)

 
  Forest, Gillon, Yannick & Hubert
Edition : Glénat, Collection : Grafica 2008, 52 pages ISBN : 978-2-7234-6149-8 12,50
 

Alors que Christopher et ses amis se reposent et que Valérie demeure introuvable, notre héros va retomber sur la troublante Quinine qui l'invite au spectacle dans les quartiers mal famés. Là, notre naufragé du temps va entrapercevoir la belle qui a bénéficié du même procédé permettant de traverser les siècles. En essayant d'en savoir plus, il devient victime d'un véritable traquenard qui fait de lui un hors-la loi. Autant dire que les recours paraissent minces lorsque l'on est susceptible d'être accusé du meurtre d'un grand héros de guerre. C'est alors que le Tapir, un être hybride, déballe le grand jeu et prend Christopher sous sa protection. Mais est-ce totalement désintéressé

De nouveau les personnages secondaires faisant leur apparition sont tout à fait marquants. Jean-Claude Forest et Paul Gillon amènent le héros de la saga à perdre toute certitude. Les machinations machiavéliques du nouveau venu font de lui un personnage redoutable. Les détails des planches font écho aux circonvolutions du récit et c'est un volume plutôt chargé que celui-ci. Cela n'empêche en rien d'apprécier le trait de l'artiste auquel Jean Giraud tire son chapeau en début de volume. Les couleurs renforcent sensiblement les atmosphères angoissantes et comme pour les autres volumes de cette réédition, la couverture métal est de toute beauté : le relifting vaut le coup d'oeil.

Ecrite par Michel Islor, le 02 Janvier 2009 à 10:01 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb