Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

La première leçon du sorcier (L'Epée de Vérité Tome 1)

 
  Goodkind, Terry
Edition : Pocket 2005, 1077 pages ISBN : 2-266-13661-5 12,30
 

Richard Cypher est un simple forestier habitant la Terre d'Ouest, séparée du reste du continent par une barrière magique infranchissable. Alors qu'il cherche l'explication de la mort de son père à proximité de cette barrière, il sauve la vie d'une jeune femme du nom de Kahlan. Celle-ci lui apprend être à la recherche du puissant sorcier qui a élevé les frontières entre les pays, afin qu'il empêche Darken Rahl de conquérir l'ensemble du continent et de réduire les peuples en esclavage. En la sauvant puis en l'aidant à retrouver ce sorcier, Richard va sceller son propre destin, réveillant une magie profondément enfouie en lui.

Que dire sur cet épais roman, si ce n'est qu'il m'a littéralement emporté ! Quand après quelques jours je tournais la dernière page, je n'avais qu'une soif, me jeter sur le second volume. Terry Goodkind réussit à emporter son lecteur dans un monde sauvage où la magie est un outil dangereux et aux multiples visages, il nous fait vivre des moments intenses au travers de ses personnages, de la passion la plus folle à la torture la plus ignominieuse. Bref, ce roman est un grand moment de lecture et mérite amplement le succès rencontré lors de sa première parution aux éditions Bragelonne.

Ecrite par DixiFifi, le 15 Novembre 2005 à 15:11 dans la rubrique Roman Fantasy .
Commenter cette chronique



Une grande déception
Ecrit par erwelyn le 08 Décembre 2005

Eh bien je vais sûrement en faire hurler plus d'un telle ma déception a été grande. Certe les personnages sont attachants et la quête, prenante mais que c'est long ! Mon dieu , que de remplissage. De la répétition à tout va, des personnages qui se "prennent la tête" sur des problèmes déjà évoqués plus tôt et des pages entières qui plus est. Et on les balade d'un bosquet à l'autre, on revient, on mange et retour au bosquet...bref, un roman qui n'en finit pas et qui aurait été tout aussi efficace avec 500 pages de moins. Je lirai sans doute la suite un jour...mais bon...on verra.

Répondre à ce commentaire




© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb