Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)
Un délégué du personnel et militant SUD-Rail de Paris Saint-Lazare a mis fin à ces jours (solidaires08)



 

La Marque (Kushiel - Tome 1)

 
  Carey, Jacqueline
Edition : Bragelonne 2008, 716 pages ISBN : 978-2-35294-237-5 30
 

Phèdre est née hors mariage, et alors qu'elle aurait dû vouer sa vie au service de la demi-déesse Naamah, symbole des plaisirs charnel, son oeil présente une marque troublante, celle du signe de Kushiel, le demi-dieu des plaisirs sado-masochistes. Mais à son époque, les élus de Kushiel sont si rares que nul ne connaît le signe qu'elle porte et, croyant qu'elle n'est pas digne d'elle, sa mère la revend.

Rachetée par Delaunay, un poète de cour aux liens confus avec la royauté, Phèdre apprend à devenir une servante de Kushiel, mais aussi à assumer les contraintes et les atouts que lui donnent la marque de Kushiel. En effet, Delaunay est le seul à avoir su comprendre sa marque : Phèdre est une anguissette, une de ces rares élues pour lesquelles le contact de la chair génère automatiquement le plaisir physique. Un grand atour pour une courtisane, mais aussi un danger, au vu de la passion qui l'embrase lorsqu'on la torture...

Mais alors que pour Phèdre, un avenir de plaisirs et de nuits torride s'annonçait, et qu'elle envisageait déjà son indépendance financière, ayant réussi à racheter « sa marque » à son protecteur, celui-ci est assassinée et elle-même enlevée.

Accompagnée par son protecteur Joscelin, le moine cassilin une caste de moines-soldats voués non au plaisir physique mais à l'abstinence et à la protection de son prochain dans son exil, Phèdre découvre qu'une de ses anciennes clientes nobles, Mélisande Shahrizai, a corrompu plusieurs aristocrates de Terre d'Ange pour nouer une alliance avec les barbares Skaldiques, afin de renverser la reine angeline actuelle et établir une nouvelle monarchie.

Mais Phèdre et Joscelin n'ont pas dit leur dernier mot, et la courtisane va user de tous ses talents pour espionner les ennemis dont elle est devenue l'esclave, regagner Terre d'Ange et mettre fin au complot.

Aidée uniquement d'un bâtard gitan et de son moine protecteur, Phèdre part en guerre...

Ce roman, qui aurait pu devenir une caricature de roman érotique, est en fait une grande fresque épique.

La personnalité de l'héroïne, menée par ses pulsions mais pratiquant le sexe et les jeux pervers comme une religion, est très forte et domine intégralement le roman. La narration à la première personne permet au lecteur de s'identifier immédiatement à cette femme issue de rien et qui s'élève jusqu'aux plus hauts sphères, malgré traîtrises, complots et dangers.

L'univers créé par l'auteur est très vivant, rappelant l'Angleterre, les harems orientaux, citant sans les nommer l'Irlande, la Bretagne et Venise, tout en créant une atmosphère de grande sensualité dans la cour de Terre d'Ange, pays dominé par une religion où les hommes et femmes se prostituent pour servir leur dieu.

Ce premier tome, riche en rebondissements, intrigues politiques, batailles et voyages est particulièrement complet et augure d'une grande série.

Avec cet ouvrage, à la fois surprenant et fascinant, Bragelonne ose un grand pari, mais la qualité est au rendez-vous !

Ecrite par Zaahne, le 25 Novembre 2008 à 18:11 dans la rubrique Roman Fantasy .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb