Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

La malédiction d'Old Haven

 
  Colin, Fabrice
Edition : Le Livre de Poche 2009, 665 pages ISBN : 978-2-253-08985-8 7,50
 

A dix-sept ans, Mary Wickford quitte le couvent et les soeurs qui l'ont élevée pour partir à la conquête du monde. Alors qu'elle a dans l'idée de se rendre à Boston pour y chercher un travail, elle s'arrête en chemin dans le village d'Old Haven. Sans qu'elle puisse s'expliquer pourquoi, la jeune fille s'attache immédiatement à cet endroit et décide de s'y établir. Mary l'ignore, mais une de ses ancêtres a vécu dans ce village. Il s'agit de Lisbeth Wickford, jugée et brûlée vive pour sorcellerie...

Situé dans le début d'un dix-huitième siècle imaginaire, ce roman fleuve emporte le lecteur dès les premières lignes pour ne le relâcher, déboussolé et ravi, qu'au tout dernier mot. Fabrice Colin a effectué un travail impressionnant tant sur le fond que sur la forme.

Le fond, tout d'abord : basée sur le schéma classique d'une jeune personne découvrant ses pouvoirs magiques, l'intrigue est construite avec beaucoup de soin et témoigne d'une grande profondeur. Fabrice Colin nourrit La malédiction d'Old Haven par de nombreux éléments d'un imaginaire commun à tous les amateurs de fantastique, ce qui est très agréable. Il fait sans cesse osciller le lecteur et les personnages entre science-fiction et fantasy, chasse aux sorcières et roman de piraterie... On croisera des dragons, des indiens, des monstres marins - fortement inspirés de l'univers de Lovecraft -, le Mayflower, des incunables de légende comme le De spiritus ou le Necronomicon, l'auteur irlandais Jonathan Swift, les inventions de Léonard de Vinci...

Le fil conducteur de cette intrigue foisonnante est la voix de Mary, le personnage principal, qui compte son histoire à la première personne. Et quelle voix ! Fabrice Colin prête à Mary sa merveilleuse plume, évocatrice et d'une limpidité de cristal. Les émotions et les images qui naissent dans l'esprit du lecteur sont de celles qui ne le quitteront pas de sitôt. Lire un tel livre est un bonheur : on va de découverte en émerveillement, tant l'intrigue et l'évolution des personnages sont passionnantes.

J'ai dévoré d'une traite les 665 pages de ce roman délicieux, et parvenue à la fin, je n'ai qu'une hâte : découvrir la suite ! (Le maître des dragons, déjà publié chez Albin Michel dans la collection Wiz, parution au Livre de poche en automne 2010).

Ecrite par Naolou, le 23 Novembre 2009 à 10:11 dans la rubrique Roman Fantasy .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb