Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

La femme accident (Tome 1)

 
  Grenson & Lapière
Edition : Dupuis, Collection : Aire libre 2008, 56 pages ISBN : 978-2-8001-4114-5 18
 

Une jeune maman est en prison. C'est d'ailleurs un jour particulier pour Julie, puisqu'elle reçoit la visite de son jeune fils, tout beau spécialement pour venir voir sa mère... Le procès est sur le point de se terminer, et la jeune femme n'a qu'une hâte : sortir enfin d'ici afin de partir avec son fils pour l'Australie. Mais pourquoi cette ravissante jeune femme est-elle là ? Qu'a-t-elle bien pu faire qui mérite un tel déchirement ? Cest bien là l'occasion de le raconter, non ?

Et nous retrouvons à l'occasion d'un retour arrière rapide notre Julie jeune adolescente, sur un terril des environs de Charleroi. Cette cité minière et métallo vit grâce à ses haut fourneaux, et Julie est tout le temps avec des garçons, avec lesquels elle adore faire les 400 coups. Il faut dire qu'à la maison, la vie n'est pas à la fête, avec une mère loin d'être facétieuse, un père qui s'est barré il y a bien longtemps... Seul le grand-père de Julie a un minimum d'autorité, et là n'est pas vraiment son rôle.

Peu à peu, les relations d'amitié se transforment en tout autre chose, à mesure que les hormones travaillent, et c'est avec le jeune Théo que Julie va découvrir les joies de l'amour, et tomber prématurément enceinte ! Cest vous dire : la jeune fille passe son temps à vivre chez Théo et son père, tellement elle y est mieux que chez sa mère. Personne n'est daccord pour qu'elle garde le bébé, et toutes les décisions sont sans appel : il va falloir avorter... Cet acte va suivre dailleurs longtemps la jeune fille, qui aura bien du mal à pardonner, à Théo notamment...

Lorsqu'on ouvre une BD de la collection Aire Libre de Dupuis (dont nous fêtons les 20 ans, je vous le rappelle), on est vite frappé par la beauté des dessins et par la simplicité des scénarios de la vie de tous les jours, finalement... Nul besoin d'explosions et d'effets spéciaux dans tous les sens : le neuvième art se suffit amplement à lui-même ici.

D'autant qu'avec Grenson au dessin, le dessinateur de Niklos Koda, les preuves ont été faites depuis bien longtemps. C'est absolument magnifique, notamment au niveau des visages et des expressions de Julie. C'est d'ailleurs un plaisir de pouvoir parcourir les pages supplémentaires réservées à une édition spéciale limitée à 2500 exemplaires (un peu comme La Terre sans Mal de Lepage et Sibran chroniqué dernièrement sur ce site).

Lapière, quand à lui, est allé fouiller dans ses propres souvenirs, pour nous pondre des paysages tantôt tristes car gris comme les usines, tantôt magnifiques car verdoyants, au sommet des terrils. Le tout en passant par les bars organisateurs de concours colombophiles, comme on en trouve beaucoup encore en Belgique et dans le Nord de la France. Une BD à posséder absolument, ni plus ni moins, à peu près comme tout ce qui sort chez Dupuis Aire Libre.

Ecrite par Clark, le 04 Juin 2008 à 10:06 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb