Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)
Un délégué du personnel et militant SUD-Rail de Paris Saint-Lazare a mis fin à ces jours (solidaires08)



 

La corde d'argent (Asphodèle - Tome 2)

 
  Corbeyran, Defali & Jouvray
Edition : Delcourt, Collection : Insomnie 2003, 48 pages ISBN : 2-84789-070-X 12,90
 

Asphodèle doit aider trois riches personnages à se libérer de l'emprise d'un sorcier extrêmement puissant qui cherche à se venger. En effet, tout juste sortis de leur école et prêts à se lancer dans le monde des affaires et à devenir riches, quatre amis sont abordés dans une fête plus qu'arrosée d'alcool et de pilules en tous genres par un homme anodin leur disant qu'il veut leur parler seul à seul. Le marché est simple : il leur promet richesse et pouvoir en échange de leur âme. Les quatre jeunes gens ne sont pas impressionnés, mais très tentés par la proposition. Les substances dans leur sang aidant, il signe un pacte avec Anton Krieg, de leur sang, bien sûr.

Seulement, ce qu'ils prenaient pour une vaste supercherie se révèle la réalité. En quelques mois seulement, ils deviennent des personnalités éminentes dans leur milieu, et se font un paquet d'argent. Seulement, Charles va avoir un accident de voiture durant un grand prix, et Anton Krieg va ressurgir dans sa vie pour la lui voler. Un pacte d'âme ne se fait pas à la légère. C'est alors que les trois amis restants, se rendant compte de ce qui les attend, vont passer à l'action et tuer puis démembrer Anton.

Normal que celui-ci veuille se venger. Parce qu'il ne suffit pas de tuer physiquement un sorcier aussi puissant pour s'en débarrasser. Il en faut bien plus. Asphodèle saura-t-elle accorder ce plus aux trois hommes ?

Oui, c'est sûr, le résumé de ce deuxième tome peut nous laisser nous dire que le fond n'est pas très original. On a un pacte signé avec du sang, une vengeance posthume Pourtant, à la lecture de ce deuxième tome d'Asphodèle, on plonge dans un univers noir où, même si elle en est l'héroïne, Asphodèle n'est pas forcément tout le temps mise au centre de tout. On va enfin comprendre un peu plus ce qui retient la demoiselle dans notre monde alors qu'elle possède une telle puissance dans l'infra monde.

Au niveau du dessin, Defali prend de mieux en mieux en main ses personnages. Seulement, parfois, des défauts au niveau des visages apparaissent. Mais bon, cela n'enlève rien à la qualité du reste, seulement un petit regret de manque de constance dans ces visages. Les couleurs sont toujours superbe et aident grandement à entrer sans mal dans l'histoire.

Et puis, sur la fin, on va en apprendre un peu plus sur ce fameux masque auquel Asphodèle attache une telle importance.

Ecrite par WongLi, le 10 Novembre 2006 à 09:11 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb