Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

La Compagnie Noire (Annales de la Compagnie Noire - Tome 1)

 
  Cook, Glen
Edition : L'Atalante 1998, 356 pages ISBN : 2-84172-074-8 15,20
 

"Nous sommes la dernière des compagnies franches de Khatovar. Nos traditions et nos souvenirs ne vivent que dans les présentes annales et nous sommes les seuls à porter notre deuil.
C'est la Compagnie Noire contre le monde entier. Il en a toujours été, il en sera toujours ainsi.
"

La Compagnie Noire est une troupe de mercenaires endurcit par des années de combat, une fraternité. Le Capitaine a signé pour enrôler sa compagnie au service de la Dame et de ses Dix Asservis, le Mal en personne...

Ce monde ploie sous la sorcellerie et le mal, les Rebelles voient leurs rangs grossirent de jours en jours malgré leurs dernières lourdes défaites et leur manque de magie. Ils croient dans le dernier espoir : la Rose Blanche, la Libératrice. Celle qui fera de ce monde un monde où il fait bon vivre. Voilà pour vous mettre dans l'ambiance de ce noir roman mais rassurez-vous ce magnifique roman est bien plus qu'une banale guerre entre le Bien et le Mal.

Nous nous retrouvons au cur des annales de la Compagnie, magistralement contée par Toubib (le médecin et narrateur). C'est très agréable à lire et malgré la noirceur du bouquin, l'humour est très présent. Les taquineries entre sorciers sont plutôt hilarantes.
C'est un peu dans le style Frères d'Arme de Stephen O'brian (Band of Brothers) pour ceux qui connaissent. Longtemps j'ai rêvé d'un roman convenable qui nous met presque dans la peau d'un soldat sur le champ de bataille et pas dans celle d'un seigneur au-dessus de ces cartes bien au chaud dans sa tente.

La Compagnie Noire entre dans notre cur, ses ennemis deviennent les nôtres. Que ce soit dans les opérations " anti-émeutes " à Béryl, des sièges ou défenses de bastions fortifiés. On vit avec eux, notre sang se glace lorsqu'un Asservis passe trop près d'eux, qu'il soit bon ou mauvais. Les luttes intestines de pouvoir et d'influence au sein des Dix sont très virulentes et la Dame pourrait en pâtir...

C'est aussi une formidable histoire d'amitié entre Toubib, la Compagnie, Chérie et Corbeau. Les sentiments se diffusent parfaitement au travers des personnages, on a envie de pleurer dans les dernières pages et notre cur s'arrête lorsqu'on apprend qu'un tel n'est pas revenu de la bataille. Et la fin nous réserve pas mal de surprise...

Passons, pour finir, aux " petits détails divers " (sans intérêt ! ;p). L'illustration de la couverture  est splendide, le format du livre et le papier sont très agréables à la prise en main (Atalante oblige !). Je ne sais pas s'il absorbe la transpiration  (snif snif) ou s'il l'empêche, en tout cas je n'ai pas eu le même problème que celui que j'ai souvent avec les couvertures plastifiées.
Le style de l'auteur (pas si petit ce détail) est sans reproches, en adéquation avec l'histoire et très agréable à la lecture.
En un mot comme en mille (pour ceux qui ne savent pas compter :)), je dirai : A LIRE !

Ecrite par Baern, le 05 Mai 2004 à 08:05 dans la rubrique Roman Fantasy .
Commenter cette chronique



erratum (oups...)
Ecrit par Baern le 27 Juin 2004

l'auteur de "Band of Brothers" est Stephen Ambrose pas Stephen O'brian, je sais pas pourquoi j'ai mis O'brian... ça devait me dire qqch

Répondre à ce commentaire




© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb