Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence juridique en juillet et août (solidaires08)
Il fait trop chaud au boulot, ON FAIT QUOI ? (solidaires08)
(PETITION) Soutien aux travailleurs sans papiers de Chronopost Alfortville en lutte (solidaires08)
NEW LOOK : à la liquidation, nous répondons par l’occupation ! (solidaires08)
Les mensonges de Monsieur De Rugy sur les raisons de la hausse des tarifs de l’électricité (solidaires08)



 

La chambre d'ambre

 
  Bucy, Jérôme
Edition : Pocket, Collection : Policier 2010, 281 pages ISBN : 978-2-266-18822-7 6,50
 

Lorelei Kusberg, vingt ans, a survécu à un incendie qui a coûté la vie à son père. Depuis ce jour douloureux, elle est tourmentée par des cauchemars qui semblent n'avoir pas grand rapport avec cet épisode traumatique : elle rêve qu'elle mutile et tue une femme, toutes les nuits, toujours au pied du même arbre.

Internée dans le centre psychiatrique de Gdansk, Pologne, Lorelei reçoit la visite de Ludovis Lardennois, spécialiste de l'analyse des rêves. Celui-ci ne tarde pas à trouver des similitudes entre les cauchemars de la jeune fille, l'assassinat de son père et les recherches que ce dernier menait avant sa mort. Car le professeur Kusberg aurait découvert l'emplacement de la "Chambre d'ambre", chef-d'œuvre réalisé pour Catherine II de Russie et volé par les nazis au cours de la seconde guerre mondiale.

Les choses se compliquent lorsque les visions nocturnes de Lorelei commencent à prendre corps. Deux femmes sont retrouvées mortes et leurs cadavres portent les signes de torture décrits par la jeune femme. Lardennois parviendra-t-il à percer le mystère ?

Une idée intéressante que de mêler l'analyse des rêves à la recherche d'une œuvre disparue. Malheureusement, son exploitation n'est pas à la hauteur de ce qu'on aurait pu en attendre : un style plat, un vocabulaire pauvre et des personnages sans consistance viennent plomber la lecture. Et que dire du dénouement ? À lire les critiques publiées sur divers sites internet, il s'agissait d'un grand moment, d'une belle pirouette, d'un rebondissement totalement inattendu. Je l'ai juste trouvé complètement incohérent et tiré par les cheveux. La chambre d'ambre a beau avoir été couronnée par un prix, sa lecture n'a pas réussi à susciter mon intérêt. Dommage.

Ecrite par Naolou, le 05 Mars 2010 à 17:03 dans la rubrique Roman Polar .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb