Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

L'oeuf de Chromos (Lizard Johnny - Tome 1)

 
  Oedekoven
Edition : Paquet 2007, 36 pages ISBN : 978-2-88890-230-0 13
 

Attention, BD culte, ou tout du moins si vous êtes fan d'univers déjanté à la Corpus Crispies ! Lizard Johnny et Kobi Fluorid se baladent dans les étoiles en compagnie de leur petit lézard Ziggy. Les deux compères veulent se rendre à l'étoile Uteras 3, car celle-ci devrait exploser dans les tout prochains jours, et quel pied cela est pour les surfeurs lorsqu'une étoile se met à exploser !

Seulement, nos amis sont un peu paumés, et s'arrêtent à un bar spatial un peu spécial pour y demander leur route. Mais Kobi est un peu trop entreprenant avec la patronne aux gros nichons (eh oui, Kobi est un peu obsédé avec ça), et les amis doivent déguerpir fissa. C'est sans compter sur deux tristes sires qui profitent de l'apparente innocence des deux jeunes surfeurs pour leur refourguer un énorme oeuf noir, objet étrange appartenant à leur brute de patron, et qu'ils ont bien du mal à faire passer la douane.

Mais le patron en question ne l'entend certainement pas de cette oreille ! Il se lance à la poursuite de ses deux agents, eux-mêmes à la poursuite de Lizard Johnny et de Kobi. Le tout se poursuit sur une étrange planète habitée par des petits être hallucinés et hallucinants, qui ont la fâcheuse tendance à vouloir manger nos deux héros tout crus.

Attention, chef d'oeuvre ! Cest un dessinateur allemand, Peter Oedekoven, qui nous pond ce monument absolument cinglé et méga bandulatoresque ! Les amateurs de grosses poitrines apprécieront sans doute, rien qu'à la couverture, certes, mais ce qui caractérise le plus cette oeuvre, c'est sa grande originalité ! Attention, on ne se perd nullement dans ce premier tome riche en couleurs, à l'inverse de nombre de séries un peu trop originales. Ici, l'ensemble reste bien maîtrisé et compréhensible.

Le dessin y est formidable de détails et de petites scènes secondaires qui rendent les relectures certes intéressantes, mais quasi indispensables ! Vous l'aurez compris, un petit bijou d'originalité s'offre à vous ici, qu'il faut se procurer de toute urgence !

Ecrite par Clark, le 19 Avril 2008 à 16:04 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb