Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

L'île sans sourire

 
  Fernandez
Edition : Drugstore 2009, 56 pages ISBN : 978-2-3562-6055-0 13,90
 

Un homme arrive sur une île éloignée du continent, appelée Yulkukany. L'homme a un visage fermé, triste. Il arrive là pour deux semaines, à vivre avec les quelques âmes de l'île, afin d'en étudier les pierres. L'homme ne cherche pas à s'intégrer parmi la population de pêcheurs. Seule une petite fille est le reflet de la joie de vivre sur cette île. Elle est la fille d'un pêcheur parti au large afin d'y trouver de gros poissons, et elle vit dans un monde d'histoires et de rêves de petite fille...

Mais cela ne se passe pas vraiment bien avec l'étranger, qui est venu là chercher la paix et la tranquillité. C'est un peu comme s'il se privait d'ailleurs volontairement des petits plaisirs de la vie. La petite fille l'agace avec ses histoires et légendes à dormir debout, et l'homme est bien déterminé à lui ouvrir les yeux : à cet âge, il est tout de même grand temps d'arrêter de raconter des sornettes, et de commencer à être confronté aux vrais problèmes de la vie.

Mais il y a bien une explication chez ces gens vivant de la mer : les tragédies ne sont jamais bien loin, et il est une tradition sur cette île qui est de prolonger le plus longtemps possible les rêves et l'innocence de l'enfance, avant d'attaquer une vie beaucoup plus rude. Et justement, le père marin de la petite fille ne devrait-il pas déjà être rentré ?

Après La mère des victoires paru chez Delcourt, c'est Drugstore qui édite un nouveau one-shot de Enrique Fernandez. Et quel magnifique livre nous tenons là ! Les dessins y sont magnifiques de détails et de couleurs, avec cette colorisation si particulière que lon rencontrait déjà dans le titre de chez Delcourt. Ce dernier pêchait cependant par une histoire guerrière pas toujours évidente à suivre et à accrocher.

Ici, pas la moindre inquiétude de ce côté : la réalisation est certes remarquable, mais l'histoire racontée y est tout aussi belle : on se retrouve là avec une confrontation directe entre le monde triste des adultes et le monde merveilleux des enfants, ni plus ni moins. Alors on s'amuse des efforts démesurés déployés par cette petite fille ne serait-ce que pour dérider un tant soit peu cet étranger si peu jovial... Et ajoutez là-dessus un soupçon de fantastique, donnant vie à l'imaginaire des enfants, et vous tiendrez ce petit bijou qui sait si bien faire prendre les rêves pour de la réalité.

Un très beau titre, représentant une des 40 découvertes de Glénat, que je ne peux que chaudement vous recommander.

Ecrite par Clark, le 02 Juin 2009 à 10:06 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb