Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

L'homme sans visage (Le fléau - Tome 2)

 
  Aguirre-Sacasa, Perkins et Martin
Edition : Delcourt, Collection : Contrebande 2010, 62 pages ISBN : 978-2-7560-2130-0 14,95
 

Dans la prison de Shoyo, celle du shérif Baker, Nick essayait de ne pas faire attention aux insultes et menaces de Vincent Hogan, Bill Warner et Mike Childress, les complices de Ray Booth qui l'avaient tabassé. De temps en temps, un petit doigt d'honneur le soulageait, mais il passait la plupart de celui-ci à écrire l'histoire de sa vie, comme le lui avait demandé Jane Baker, la femme su shérif qui a été si bonne avec lui.

À Brooklyn, Larry Underwood doit s'occuper un peu de sa mère puisque cette dernière est malade. Oh, sûrement rien qui ne pourra se soigner avec une cure d'une journée d'aspirine.
À Stovington, dans le Vermont, Stu Redman n'est plus en train de fanfaronner comme il le faisait avant. Il a été transféré et on lui a bien fait comprendre qu'il n'aurait pas vraiment le choix pour servir de cobaye. L'homme avec un fusil d'assaut qui accompagne le médecin à chaque fois termine de mettre les points sur les " i ".

Et l'armée décide de tout faire pour qu'on ne sache pas d'où provient le merdier dans lequel l'Amérique est en train de sombrer. Quitte à faire quelque sacrifice.

Le premier tome, Captain Trips, était tout simplement énorme. Une véritable tuerie scénaristique et graphique. On redoute toujours dans ce cas de se plonger dans la suite. Sera-t-elle à la hauteur ? Eh bien oui. Vous pouvez y aller les yeux fermés. C'est comme si vous n'aviez pas quittés le premier tome et donc, c'est toujours aussi bon. Nous n'avons plus d'image choc aussi forte que celle de la femme et son enfant dans la voiture, qui occupait une pleine page. Mais il y a quand même des scènes de grand tension, comme ces images filmées de mauvaises qualités qui montre les militaires déversant des camions bennes remplis de cadavres humains.

L'histoire oscille toujours entre les différents personnages. Mais un nouveau vient prendre une place de plus en plus grande : Randall Flagg. Celui que l'on surnomme L'homme sans visage ; celui qui ne nous semble pas tout à fait net, sans que l'on sache encore pourquoi ; celui qui porte en lui le côté fantastique de l'histoire. Et, présenté comme il l'est et avec cette qualité, cet " homme " fait froid dans le dos. Du coup, on ne peut que penser à une chose : vivement la suite !

Ecrite par WongLi, le 29 Mai 2010 à 09:05 dans la rubrique BD Comics .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb