Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Manifestation le 21 septembre contre les ordonnances Macron sur le code du travail (solidaires08)
Manifestation le 21 septembre contre les ordonnances Macron sur le code du travail (solidaires08)
Pas de permanence en droit du travail les 18 et 25 septembre 2017 (solidaires08)
Manifestation du 12 septembre 2017 contre la loi Travail XXL (solidaires08)
Loi travail 2... Ordonnances ou pas... ON N’EN VEUT PAS !!! (solidaires08)



 

L'assassin et la lampe (3 souhaits - Tome 1)

 
  Gabella & Martinello
Edition : Drugstore 2010, 56 pages ISBN : 978-2-3562-6109-0 13,90
 

Un jeune enfant est sauvé des sables (il a été enterré) par une bande d'hommes masqués dont le chef, Sinan, semble posséder de grands pouvoirs. En effet, il est capable d'ouvrir un portail vers un autre lieu pour sauver l'enfant et ses hommes des griffes des troupes de Saladin qui ont tué la famille du jeune garçon, qui sera surnommé à présent le Kabyle. Sinan emmène l'enfant dans la forteresse d'Alamut, le repaire de ceux que l'on nomme les haschichins, les assassins. Sinan affirme détenir ses pouvoirs d'Allah et d'œuvrer pour que des hommes comme Saladin ne puisse plus nuire à personne. Le Kabyle voulant sa revanche, cela lui va très bien. Et il va s'entrainer à présent sans relâche pour devenir le meilleur des assassins, si l'on excepte la garde rapprochée de Sinan.

Vingt ans après, Sinan va venir troubler une discussion entre Saladin et le roi Baudouin en demandant une nouvelle fois à ce dernier de lui remettre Jérusalem et de ne surtout pas la donner à Saladin. Mais Baudouin ne compte la céder à personne, persuadé que lui seul peut encore maintenir la paix entre les peuples. C'est alors que Sinan va faire une démonstration de sa toute puissance en envoyant à la mort le Kabyle. Mais certains ont d'autres projets pour lui et vont le faire regarder dans une lampe. Une lampe magique.

Voici les Contes des mille et une nuits revus et corrigés par un Mathieu Gabella en très grande forme. Il prend les contes, se les approprie, et nous ressort une histoire captivante tout en présentant son monde et ses personnages. De plus, il se permet de sacrifier les personnages que l'on aurait pu croire comme essentiels à la série. Du coup, l'intérêt est maintenu à vif puisqu'on ne sait pas ce qu'il nous prépare pour la suite. Très intéressante.

Gabella s'est acoquiné avec Paolo Martinello pour cette série. Et grand bien lui en a prit ! Martinello a un trait très expressif et détaillé qui sied parfaitement à l'ambiance qu'il veut donner (les passages avec les Djinns sont très inventifs). Et ses couleurs ajoutent la touche parfaite pour que le lecteur se plonge avec délice dans cet univers oriental.

Avec L'assassin et la lampe, les deux auteurs signent un premier tome très prometteur pour la suite de la série. Je ne pense pas qu'elle soit prévue pour durer de très nombreux tomes, mais si nous en avons déjà trois de cette qualité, ce serait le bonheur.

Ecrite par WongLi, le 25 Mai 2010 à 06:05 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb