Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

L'archipel du soleil (Les enfants de l'Atlantide - Tome 2)

 
  Simonay, Bernard
Edition : Points 2006, 496 pages ISBN : 2-02-086124-0 7,50
 

Astyan se souvient enfin de ce qu'il était. Callisto l'a aidé à débloquer sa mémoire perdue alors il médite et se remémorre sa naissance avec sa compagne Anéa et ses huit autres compagnons, les Titans. Nés des dieux, leurs pères, ils doivent accompagner les hommes vers la connaissance de l'Esprit infini. Alors ils créent l'empire de l'Atlandide sur un archipel de sept îles de l'Océan. Des siècels passèrent où les Titans naissent et se réincarnent et où les Atlantes vivent en paix. Mais à la 33ème génération des dissidences apparurent sous la forme d'un symbole de serpent...

Le lien avec le premier volume est faible mais existe par le prologue et l'épilogue. Ici peu de réalités historiques persistent, car nous sommes à l'ère des légendes et l'on redécouvre des mythes grecs, romains égyptiens voire scandinaves (toujours décryptés grâce aux notes de bas de page). La part belle est laissée cette fois à l'imaginaire de Simonay qui décrit son Atlantide telle qu'il l'imagine, l'âge d'Or de la terre précédent l'âge du Fer.

En se laissant flotter par la fluidité de sa plume, le lecteur traverse les mers sur le navire d'Astyan, visitant les îles de l'archipel du Soleil aux noms qui raisonnent dans nos têtes : Antilla, Lyonesse, Avalon. Certaines de leurs villes aussi ont des noms bien connus : Atlantis, Delphes, Kamaloth ou encore Poséidonia, la capitale. Les terres entourant l'océan Atlantique elles ne sont pas encore bien formées, et bien que les Atlantes ont créé des liens commerciaux avec les hommes moindres, les continentaux sont plus enclins à se méfier de ces grands hommes si riches venus des eaux.

Si j'avais été embalé par le premier opus, le second m'a littéralement emporté et il n'y avait pas un midi où je pouvais décoler les yeux des pages. Bernard Simonay m'a réconcilié avec les auteurs français et je l'en remercie grandement. Il va sans dire que j'attends la suite avec grande impatience !

Ecrite par Garion, le 06 Août 2006 à 11:08 dans la rubrique Roman Fantasy .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb