Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Kenshin le vagabond (Perfect edition - Tome 1)

 
  Watsuki, Nobuhiro
Edition : Glénat, Collection : Shônen 2009, 241 pages ISBN : 978-2-7234-6680-6 10,55
 

Tokyo, 1878. Au début de cette nouvelle Ère Meiji, les samouraï doivent apprendre à ne plus porter de sabre en ville, ainsi que l'exige le nouveau gouvernement. Le moment est sans doute mal choisi pour qu'un vagabond entre dans la cité. Il se fait immédiatement sermonner par une jeune femme qui semble chercher un certain Battosaï l'assassin. Non loin de là, des policiers se font trancher par un gros individu qui répond à ce nom. Mais si l'intervention de la jeune fille permet leur survie, la sienne n'est que temporaire ! Fort heureusement, le vagabond la titre de ce mauvais pas. Le soucis, c'est que l'assassin clame le nom d'une école de sabre... qui est en réalité celle de la jeune fille ! Pourquoi donc discréditer l'école de l'esprit vivant Kamiya ? En veulent-t-ils à Kaoru Kamiya elle-même ? Et l'assassin est-il le véritable Battosaï Himura, l'assassin qui a permis l'instauration de l'Ère Meiji ?

Voilà sans doute bien longtemps que les amateurs de Kenshin le Vagabond, série phare de Nobuhiro Watsuki attendaient cette nouvelle : la réédition en version perfect de leur série favorite. Et là, Glénat ne s'est vraiment pas moqué d'eux ! Déjà le format est bien plus intéressant que l'ancien, sans compter les nombreuses pages en couleur. Mais ensuite, la traduction a été revue pour coller plus au dialogue originel... et les onomatopées françaises qui défiguraient les cases ont été retirées pour faire place au dessin original, bien plus intéressant. Mais peut-être que je brûle les étapes, car certains ne connaissent sans doute pas ce shônen.

Kenshin le Vagaband raconte l'histoire d'un assassin patriote du gouvernement de restauration de Meiji, qui permettra l'ouverture du Japon à l'étranger et la fin de l'Ère Edo, c'est à dire des Shoguns et de la féodalité. C'est une époque importante dans l'histoire japonaise, et le début de cette ère est marqué de nombreuses rivalité entre partisans de l'ancien régime et de ceux du nouveau. Kenshin une fois son travail achevé décide de purger ses fautes d'assassin en errant dans le pays pour aider les oubliés du régime. Il a en outre juré de ne plus jamais faire couler de sang, et pour se faire, s'est fait forger une lame au fil inversé par rapport à la normale, c'est à dire que le tranchant se trouve vers le kendoka et non vers l'adversaire. Cela rend le sabre inoffensif d'une certaine manière.

Alors vous comprendrez que malgré-lui, de nombreux combats forcent Kenshin à se battre, avec sa technique issue d'une école par trop puissante dont il est le dernier disciple. Mais heureusement les combats ne sont pas le seul intérêt de ce manga. En effet, c'est l'utilisation de personnages réels qui font que les lecteurs découvrent la vie il y a même pas deux siècles au Japon.

Et pour terminer, je reviens sur le magnifique rendu de cette version perfect. Observez la couverture, cela veut tout dire. Quant à la tranche, elle formera à terme le sabre de Kenshin. Seul petit bémol, la disparation des explications de l'auteur sur les différents personnages. Néanmoins, cela reste tout à fait mineur face aux avancées de cette version perfect, qu'il me fallait absolument posséder dans ma mangathèque.

Ecrite par Garion, le 09 Février 2010 à 16:02 dans la rubrique BD Manga .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb