Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Inarrêtable (One Piece - Tome 54)

 
  Oda, Eiichiro
Edition : Glénat, Collection : Shônen Manga 2010, 207 pages ISBN : 978-2-7234-7498-6 6,50
 

L'impératrice Boa Hancock est tombée sous le charme de Monkey D. Luffy. Celui-ci, pour une fois, va faire preuve d'intelligence en se servant d'elle pour approcher et pénétrer dans le plus grand pénitencier de la marine, le fameux Impel Down. C'est donc en grand secret et escorté par la marine elle-même que Luffy embarque vers la prison où est retenu son frère, Ace. Il ne lui reste que six jours avant l'exécution. Mais la marine doit aussi penser à un autre gros problème : le navire de Barbe Blanche, le capitaine d'Ace, a disparu de leur surveillance permanente. Il faut s'attendre à de gros ennuis en perspective.

Après la petite pause du volume 53, la barre revient à l'action pure. Luffy fait ce qu'il fait de mieux : le bazar complet. Et pour Eiichiro Oda, ces nouveaux chapitres ne peuvent être que particulièrement inspiratrice, puisque dans une prison où l'on enferme tous les pirates... on va forcément retrouver des pirates rencontrés précédemment qui ont été arrêtés entre deux (suite à l'intervention de Luffy et de sa bande le plus souvent). Donc on assiste à des drôles de retrouvailles avec des personnages hauts en couleur qui nous avaient, souvent, bien fait rire. Et Oda ne ménage pas sa peine pour les mettre en scène à nouveau dans une course poursuite aux motivations diverses, mais à la finalité unique.

Très honnêtement, après deux volumes d'une qualité un peu moindre, on retrouve ici la quintessence de ce qui fait le One Piece que l'on aime : humour, action, délire et une rigueur inimitable dans la tenue du scénario. Je n'imagine même pas comment Oda arrive à maîtriser des détails si infimes des volumes publiés voici des lustres pour en faire un tout cohérent à la fin. Avec tout ça, on comprend pourquoi quand le mangaka prend trois semaines de vacances (après dix ans de publications sans vraie pause), cela fait une polémique au Japon ! Quand on pense que l'année prochaine, Glénat ne publiera pas de One Piece, histoire de laisser la publication japonaise prendre un peu d'avance... Cela va être très très difficile à tenir sans notre "dose". Enfin, tenons au moins jusqu'à la parution du volume 55, qui paraitra d'ici la fin de l'année. Y'a de la relecture dans l'air, m'est avis.

Ecrite par Garion, le 13 Octobre 2010 à 15:10 dans la rubrique BD Manga .
Commenter cette chronique



Comment ?
Ecrit par sebulon le 14 Octobre 2010

Tu dis qu'il n'y aura aucune parution de One Piece en français l'an prochain...... Mais comment vais-je survivre ? ^^"

Glénat avait déjà ralenti le rythme des parutions en passant de 6 à 4 tomes par an. Mais delà à ne pas en publier pendant toute une année..... Les japonais en sont au T59 et nous au 55 ! Et le fait que l'auteur se prenne un congé de 3 semaines (bien mérité !) ne devrait pas trop freiner la parution originale non ?

Pour en revenir à ce tome :

C'est reparti pour une action trépidante dans ce tome. De nouveaux personnages font leur apparition. Mais aussi des anciens voire très anciens protaganistes font leur retour auprès de Luffy ! Autant dire que pour les lecteurs de la première heure, il va falloir faire appel à des souvenirs lointains !

Encore un régal à lire ! Et le 55 aussi ! ;)

Répondre à ce commentaire
Re: Comment ?
Ecrit par Garion le 27 Octobre 2010

Eh oui... Glénat fait fort à ce sujet là. C'est pareil pour d'autres séries, comme Claymore, Berserk... J'aimerai bien les voir ces lecteurs de mangas qui préfèrent attendre un an !!

Surtout vu la fin du 55 (chronique à venir). Si on doit attendre un an pour avoir la suite, je vais me petit-suicider !

Répondre à ce commentaire




© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb