Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
(Vidéos SAF) Projet d’ordonnance(s) travail - décryptage (solidaires08)
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)



 

Fausse Garde

 
  Merwan
Edition : Vents d'Ouest 2009, 200 pages ISBN : 978-2-7493-0496-0 15
 

Le Pankat, c'est cette forme de combat érigée en art de vie. À Irap, la cité où le pankat est roi, les gens ne vivent que pour ça : les arènes et les paris sont au centre de la vie quotidienne, et les écoles de pankat tiennent le haut du pavé et intriguent pour dominer les autres. Mané est étranger. Blond dans un paysage de bruns. Il n'a pas d'argent et a tout abandonné dans l'espoir d'intégrer une école de pankat, et pas n'importe laquelle : celle d'Eïam, l'un des plus grands maîtres. Et il va y arriver : son don inné du pankat lui permet d'intégrer l'école mais, alors que tout s'ouvre devant lui, une rencontre, faite le jour de son arrivée à Irat, menace de le faire basculer.

Car alors que rien ni personne ne le connaissait, Mané a rencontré quelqu'un : Fessat, un ancien condisciple et peut-être parent d'Eïam, qui a coupé les ponts avec le pankat et se dresse dans l'anarchie afin de purifier la ville souillée par la corruption et la misère. Mais les méthodes de Fessat sont souvent illégales et violentes et Mané, en quête d'un maître à penser, ne sait plus qui suivre : Eïam, qui l'entraîne vers la gloire et la philosophie du pankat, ou Fessat, dont la conviction ne s'embarrasse pas de faux-semblants ni de diplomatie.

Dans cet album centré autour des scènes de combat, l'histoire est néanmoins bien loin d'une simple succession d'anecdotes violentes. Les scènes de la vie quotidienne, la manière dont les étrangers sont traités et l'apprentissage de Mané sont tout aussi durs et violents. Les dilemmes auxquels il fait face sont de plus en plus difficiles à résoudre et, au fur et à mesure que le jeune garçon progresse dans son art et dans son école, les pièges qui menacent Mané pourraient l'engloutir. Le dessin est efficace, très stylisé et soigné afin de rendre la force des mouvements et la dynamique de la gestuelle. Réunissant les trois épisodes et la conclusion de cette histoire, voici un bel album qui réjouira les amateurs du genre et permet de découvrir un auteur à suivre !

Ecrite par Zaahne, le 16 Juin 2009 à 05:06 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb