Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

Blanche Neige et les lance-missiles (Quand les dieux buvaient - Tome 1)

 
  Dufour, Catherine
Edition : Le Livre de Poche 2008, 608 pages ISBN : 978-2-253-12540-2 6,95
 

C'est sûr que mourir accidentellement à quinze ans après une courte vie d'enfant battu, ça colle la haine. C'est ce qui est arrivé à Bille Guette.
Une mauvaise action n'est profitable que si elle réussit : prenez Blanche Neige, imaginez-la en spectatrice, et non plus en victime, du gag de la pomme empoisonnée, et vous ne serez pas surpris qu'elle en veuille un tantinet à sa belle-mère. Et au monde entier, pour faire bonne mesure. Du coup, quand elle reste quasiment seule après l'annihilation par Bille Guette de toute la population humaine et non-humaine de la terre plate, elle est plutôt contente.

Devenue boulimorphe, la Terre a survécu. Les humains, comme le chiendent et les scorpions, aussi, mais ils sont bien seuls sans les fées et autres lutins, qui ne sont plus que des légendes, hélas. Les spectres, eux, se sont réfugiés dans les impulsions électriques, pour échapper à la vigilance de l'Ankou. Mais celui-ci n'est pas leur seul ennemi, ni le pire : Bille Guette est de retour.

Ce livre ne se raconte pas : il se déguste ou il se fuit, suivant qu'on apprécie ou pas l'humour déjanté de l'auteur, quelque part entre Pratchett et les Monty Python. C'est sûr que le déboulonnage de ces idoles d'enfance que sont les princesses-en-détresse et les princes-charmants, pour ne rien dire du Père Noël, peut paraître aussi sacrilège qu'hilarant, suivant le rapport qu'on a avec les susdites idoles.
Que l'on apprécie ou pas l'exercice, toutefois, on ne peut qu'admirer la verve et l'inventivité de l'auteur, servies par une écriture drue, jouissive, à la fois familière et recherchée. Le recyclage des mythes est tout un art, et il est clair que Dufour y est passée maître.
On attend avec une vive impatience la sortie prévue de la suite !

Ecrite par Mureliane, le 19 Janvier 2009 à 13:01 dans la rubrique Roman Fantasy .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb