Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Bitter virgin (Tome 1)

 
  Kusunoki, Kei
Edition : Ki-oon 2009, 208 pages ISBN : 978-2-35592-062-2 7,50
 

Daisuke est ce qu'on pourrait appeler un tombeur. Toutes les filles pour lui sont des proies faciles, et il ne voit pas pourquoi il s'en priverait. Enfin toutes, non. Hinako Aikawa ne l'intéresse pas du tout, parce qu'elle ne supporte même pas qu'on l'effleure, sans même une pensée négative derrière. Ce qui est étrange, c'est que chez elle cela arrive même avec les profs. Une fois chez lui, Daisuke doit aider sa mère, veuve, dans le restaurant familial. Mais l'ambiance n'est pas au beau fixe, tant sa mère voudrait pouvoir le caser avec quelqu'un de bien pour assurer de pouvoir reprendre l'échoppe.

Au cours d'une de ses courses pour le resto, Daisuke se faire prendre le train par deux filles du lycée... n'étant pas forcément d'humeur, il les sème en pénétrant dans une petite église qui a la réputation d'être hantée. Ni une, ni deux, les filles ne le suivent pas. Ouf, le voilà enfin seul, à pouvoir confesser ses péchés à Dieu. Mais voilà qu'après quelques minutes, quelqu'un entre... mais ce n'est ni Yuzu, ni Kazuki.. mais Hinako ! Ne pouvant se montrer, Daisuke décide de se faire passer pour le prêtre de la paroisse. Il ignorait les conséquences de son acte, car le voilà obligé d'écouter une confession qu'il aurait préférer ignorer.

On m'avait prévenu, et pourtant, moi non plus je ne m'attendais pas à une telle histoire en commençant ce volume de Bitter Virgin. Pour ce jeune lycéen, c'est toute une conception de la vie qui va changer, mais il se retrouve pieds et poings liés à cause de sa vie d'avant d'une part, et du fait qu'en réalité ce n'est pas un mauvais bougre de l'autre et qu'il ne souhaite de mal à personne.

Mais voilà, tout le monde n'est pas comme lui, et il doit s'attendre à devoir ménager la chèvre et le chou. Pas facile, surtout quand le chou se trouve en proie à autant de naïveté qu'à un lourd passé.

Moi qui ne suis pas un fanatique des manga sentimentaux, je dois avouer avoir particulièrement bien apprécié la lecture de cette nouvelle série, qui me fait parfois un peu penser à Life de Keiko Suenobu pour certains faits. Bitter Virgin a au moins l'avantage sur ce dernier d'être plus long à lire sans compter le fait qu'il semble plus réaliste que la méchanceté extrême de Life.

Bref, je conseille la lecture de Bitter Virgin à tous les amateurs de drames sentimentaux. Ils ne seront pas déçus.

Ecrite par Garion, le 21 Janvier 2010 à 15:01 dans la rubrique BD Manga .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb