Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Retraites : toutes et tous concernés et mobilisés ! (solidaires08)
Elections chez AMAZON : PERCÉE de Solidaires (solidaires08)
Journée de grève et de mobilisation pour nos retraites (solidaires08)
Pas de permanence juridique en juillet et août (solidaires08)
Il fait trop chaud au boulot, ON FAIT QUOI ? (solidaires08)



 

Au nord-nord-ouest d'Éden

 
  Kopp, Gabriel Eugène
Edition : Griffe d'Encre, Collection : Novella 2008, 96 pages ISBN : 978-2-9529239-8-9 8,50
 

Jean-Louis Ortéga, ancien journaliste, se lève en écoutant les nouvelles du matin, mauvaises comme d'habitude. Catastrophes naturelles à tout va, maladies endémiques, déplacements devenus plus que précaires, bref c'est pas la joie. Loin de là, profondément sous un plateau Alpin, Alcman Pierce et son équipe d'anthropologues font une découverte fort étonnante : un corps conservé de façon quasiment intacte datant peut-être d'un peu plus de six millénaires. Quant à son état interne, lui aussi est plus que surprenant, déroutant même. Nul ne peut s'empêcher d'éprouver un malaise à sa vue, raison pour laquelle il est surnommé « Tronche de Gargouille ». En tout cas, c'est le sujet idéal pour continuer les tests sur la réanimation cellulaire.

Vous le savez, la collection Novella de chez Griffe d'Encre a pour habitude de nous surprendre. C'est encore une fois le cas avec ce texte vraiment très particulier. Déjà sur le style d'écriture. Gabriel Eugène Kopp en fait vraiment des caisses pour expliquer ce qui peut se dire en deux phrases, et ça sur des chapitres entiers. Stylistiquement et linguistiquement intéressant, mais au niveau de l'attention, ça part un peu en vrille - surtout quand c'est situé au début de l'ouvrage. ensuite j'ai aussi été gêné par le côté fort proche du caractère des personnages principaux. Ils sont tous désabusés, à l'humour décapant et au vocabulaire recherché (ou fleuri dans le cas du témoin de l'émission). Bref pas toujours le genre auquel le lecteur s'attache pour embarquer dans le récit.

Mais une fois passé les premiers chapitres, aux messages noyés mais importants, on arrive sur une deuxième moitié (incluant les annexes qui font partie intégrante de la novella) nettement plus passionnante, avec la réunion des éléments, et dont je ne peux malheureusement pas vous dire grand chose pour ne pas tuer le livre. Là ça vaut le coup, et plus qu'un peu. On oublie les excentricités de l'écriture pour suivre le raisonnement qui découle des avancées des recherches des personnages, un peu abasourdis cela va sans dire. Rien que pour ces chapitres six et sept, ce livre est un bijou. J'aime aussi énormément ce côté "quand y'en a plus y'en a encore" donné par les annexes. Néanmoins avec le début, j'ai failli passer à côté du récit, très franchement. Ç'aurait été dommage.

Dernières petites notes, l'auteur a parsemé ça et là (et principalement en début de chapitres) quelques références au livre des Lamentations de Jérémie (abréviation Lam.) et l'on devine sans peine la corrélation entre le désespoir du prophète avec celui intrinsèque des personnages. Ah, j'ai failli oublier. Excellente petite blague en début de l'annexe 1. N'hésitez pas à essayer ce qui est écrit, les éditeurs de Griffe d'Encre ont tout prévu ! Par contre la quatrième de couverture offre, de mon point de vue, une indication qu'il aurait été préférable de ne pas donner.

Et une petite conclusion histoire de résumer les paragraphes précédents. Au nord-nord-ouest d'Éden n'est pas un remake d'un film connu, mais bien une idée très tarabiscotée qui, développée, fait vraiment crédible et froid dans le dos. Prenez votre courage à deux mains pour le début si vous aimez les livres d'action, la suite est à la hauteur de vos espérances.

Ecrite par Garion, le 24 Avril 2008 à 11:04 dans la rubrique Roman Nouvelle .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb