Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
(Vidéos SAF) Projet d’ordonnance(s) travail - décryptage (solidaires08)
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)



 

Appoline, disparue il y a 8 ans...

 
  TBC - Morvan
Edition : Casterman 2009, 64 pages ISBN : 978-2-203-01402-2 15
 

Appoline a disparu huit ans plus tôt et personne n'a jamais découvert sa trace. Jusqu'au jour où, suivant la piste d'une voiture repérée à proximité d'un meurtre sordide, l'inspecteur Richard Wimms entre dans la demeure d'Antoine Carasse, le propriétaire de la dite voiture. Cet homme a une fille, une adolescente extravertie et ambiguë qui va aussitôt tenter de séduire le policier.

Les événements se déroulent très vite : devant le comportement de sa fille, Carasse tente de tuer l'inspecteur, qui se voit obligé d'abattre le forcené. La jeune fille lui révèle alors son histoire : elle est Appoline, que Cabasse avait enlevé à la sortie de l'école, et qui la détenait prisonnière dans sa cave depuis tout ce temps, vivant en reclus avec elle et ne recevant comme visite que sa mère, qui s'occupait de lui et fermait les yeux devant la présence de la fillette au sous-sol.

Mais l'inspecteur Wimms ne comprend pas : à son arrivée, la jeune fille était dehors, lavant la voiture. Elle aurait pu s'enfuir. Elle possédait un ordinateur, a fait rentrer l'inspecteur chez elle et provoqué la fureur de Carasse... comme si elle voulait qu'on le tue. Comme si elle souhaitait déclencher quelque chose.

La narration, comme le dessin, est centré autour d'Appoline, personnage ambigu et mystérieux, presque inquiétante dans sa sensualité troublante, trop mûre pour son âge, trop cynique pour une enfant ayant vécu cloîtrée. L'hypothèse du syndrome de Stockholm est évoquée, pour être aussitôt réfutée.

C'est peu à peu le portrait sordide d'un personnage manipulateur, à la fois victime et bourreau, et d'un couple enferré dans sa folie, sous les yeux d'une mère ultra possessive et jalouse.

L'inspecteur Wimms est piégé... le lecteur aussi.

Cet album, au dessin dure et sombre, est on ne peut plus cynique. Dérangeant dans sa manière de briser les tabous, d'aller au plus profond de la noirceur. On n'en ressort pas indemne.

Un excellent ouvrage qui ne peut que marquer.

Ecrite par Zaahne, le 29 Septembre 2009 à 14:09 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb