Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)
"inOui" à SNCF : un nouveau pas vers la privatisation ?!? (solidaires08)



 

Post-Mortem

 
  Post-Mortem
Edition : Oriflam 2003, 32 pages ISBN : 2-914536-36-4 6,5 Auteur : Bertrand Bry
 

Post-Mortem (PM), le tout dernier jeu de rôles édités par Oriflam, est un jeu au concept unique et fort. Il nous propose en effet de rejouer des personnages morts dans d'autres jeux de rôles. Bien entendu, des règles sont fournies pour directement jouer dans le monde de PM, mais l'intérêt est moindre (on ne pourra pas faire revivre ce personnage qu'on aimait tant mais que notre salaud de MJ a fait mourir injustement !). Mais entrons maintenant plus dans les détails.

Le livre en lui-même se présente de manière fort originale. Les règles sont explicitées tout au long d'un scénario d'introduction. Ceci va de la création des personnages au combat, en passant par l'expérience, la découverte du monde, des mécanismes du jeu... Tout ceci se fait de manière naturelle et fluide. Certes, les questions vont fuser à certains moments, mais toutes les réponses seront apportées en tant voulu. Patience petit scarabée, patience.

Le système de jeu est simple et privilégie la rapidité de l'action à la simulation (et qui peut vraiment savoir ce qui se fait en termes de simulation dans l'Au-delà ?). Les Personnages Spectres (PS) sont définis par deux caractéristiques : l'Âme et la Conscience. Celles-ci vont de pair, et lorsque l'une augmente, l'autre diminue. C'est le principe du Nécrogramme. C'est une des innovations du jeu et tout ce qui peut se faire par la suite en découle. Ensuite, pour déterminer ce que sait faire ou pas un PS, il existe deux types d'Aptitudes : les Compétences et les Prouesses. Les Compétences sont ce que savait faire le PS lorsqu'il était encore en vie. A l'inverse, les Prouesses sont des capacités (pas forcément extraordinaires) que le PS ne maîtrisait pas avant de venir dans l'Au-delà. Mais rien n'est impossible lorsque l'on devient pur esprit.

Pour ce qui est du système en lui-même, tout se joue avec un D8 (symbole de l'infini). Ce système s'appelle le Nécrosys. Dans l'Au-delà, rien n'est figé, rien n'est stable. Les effets que peuvent produire les PS sont multiples. Leur Psyché (mélange de l'Âme et de la Conscience) est toujours en fluctuation. Tout peut surprendre à tout moment.

Pour ce qui est du monde, il est très succinctement expliqué dans les règles. L'Au-delà est principalement constitué par les Plaines de Poussières, des étendues grises et mortes. Cependant, des Enclaves se trouvent disséminées un peu partout. Ces Enclaves sont des lieux recrées par des Puissances, avec toutefois l'autorisation de La Mort en personne. Mais tout sera expliqué plus avant dans les prochaines extensions du jeu.

Parce qu'en plus, PM innove dans sa manière de paraître. Un supplément par mois est prévu. Tous les suppléments auront un format commun de 32 pages, et un prix modique. De quoi vous faire aller toujours plus loin dans votre connaissance de l'Au-delà.

A noter une magnifique feuille de personnage, appelée Stèle, à photocopier, qui se trouve en fin du livret.

Vous l'aurez compris, PM est un jeu excellent, que personnellement, j'ai adoré. Il peut se jouer de bien des manières : parodique, comme il se veut à première vue, mais aussi en campagne, ou même en trip totalement mystique (ce qui demandera par contre quelques adaptations du background). Mais avec PM, tout est suffisamment libre pour que tout soit possible.

Alors, il ne vous reste plus qu'à convoquer les personnages morts de vos joueurs, ou mieux, de tous les tuer lors d'une partie, parce que maintenant, il n'y a plus de problèmes de conscience à avoir... PM est là !

A découvrir dans l'urgence !

Ecrite par WongLi, le 05 Octobre 2003 à 11:10 dans la rubrique JdR .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb