Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Nous nous reverrons hier

 
  Nicolas, Fabrice
Edition : Nuit d'Avril 2004, 564 pages ISBN : 2-9519741-7-5 23,50
 

1999. Nico est sur le point de rejoindre ses amis Bob et Capucine sur l'esplanade du Trocadéro afin d'admirer l'éclipse.
Nico est un jeune homme insouciant, peu confiant en lui, étudiant et amoureux de Capucine.
Bob est adorable, le meilleur ami de Nico, mais d'une lenteur presque suspecte et d'une " andouillerie " à la limite de l'acceptable.
Capucine est une jeune femme intelligente, superbement belle presque parfaite, mais qui ne semble pas partager les sentiments que Nico a à son égard.
Et alors qu'ils observent consciencieusement l'éclipse, une chose étrange se produit.

En effet, Nico se retrouve projeter sur les plages de Normandie, au moment du débarquement des américains. Mais que fait-il ici ? Est-il en train de rêver ? Mais, s'il rêve, pourquoi lorsque le sang gicle cela lui éclabousse forcément le visage et pourquoi a-t-il ce dégoût profond en lui ? Et pourquoi tout semble si différent les américains en train de perdre lamentablement cette bataille ?

Et que sont devenus Capucine et Bob ?

Comment faire original tout en gardant une continuité ? C'est un peu l'impression que donne ce roman. En effet, on retrouve tout ce qui faisait les autres ouvrages des éditions Nuit d'Avril, l'ambiance si particulière, des personnages près de nous, tellement près qu'on s'y retrouve beaucoup trop facilement ce qui peut être assez inquiétant et pourtant, quelque chose démarque un peu cet ouvrage.

Peut-être la présence légère de touches de science-fiction ? Peut-être un humour hilarant (quand on aime ce genre d'humour que je classe dans la catégorie de "  ce que je sors avec mes potes quand je fais une partie de jeu de rôles et que ça part en sucette ") qui n'était pas vraiment présent dans les autres histoires ? Peut-être le voyage temporel ? Peut-être tout cela.

En tous cas, ce qui est certain c'est que cet ouvrage est, encore une fois, un vrai plaisir à lire et qu'il doit absolument intégrer votre bibliothèque au côté des autres ouvrages de Nuit d'Avril.
J'espère que les deux auteurs auront encore envie de nous faire partager leur humour et leur art si particulier du conte. Parce qu'il n'est pas évident de parler d'un sujet comme le leur, en y mettant de l'humour décalé, sans paraître vulgaire ou déplacé ; ce qu'ils ont parfaitement réussit à faire, au final.

Ecrite par WongLi, le 08 Septembre 2004 à 08:09 dans la rubrique Roman Fantastique .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb