Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Camping du Mont-Olympe, désorganisation et gaspillages : une volonté délibérée ? (solidaires08)
Accord à l’Unedic – une fois de plus - sur le dos des chômeurs et chômeuses (solidaires08)
Mesure de la représentativité : Solidaires consolide sa construction ! (solidaires08)
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)



 

Louis le Papillon de nuit (Les Drôles de Petites Bêtes)

 
  Krings, Antoon
Edition : Gallimard Jeunesse, Collection : Giboulées 2011, 28 pages ISBN : 978-2-07-063838-3 6
 

Une nouvelle journée vient de passer. Il est temps pour les fleurs de se fermer et aux abeilles de rentrer. Seul Siméon le Papillon s'attarde encore un peu pour céder sa place à Louis le Papillon de nuit. Oh, rien de bien compliqué, juste un bonjour au revoir poli. Lorsque la nuit est bel et bien là, Louis allume sa lanterne. Il farfouille à la recherche de Petites Bêtes qui se seraient égarées, à la traine. Ce jour-là, c'est Marie qu'il découvre avec son fardeau sur le dos. Louis la presse de se reposer mais elle ne veut rien entendre ; il faut qu'elle rejoigne la fourmilière coûte que coûte. Louis lui propose alors de l'aider à porter sa charge pour qu'elle puisse finalement rentrer à temps. Elle va aussi s'apercevoir qu'elle n'est pas la seule à le pas avoir fait attention au jour déclinant. Mais la rencontre qui va le plus changé la vie de Louis, c'est Carole la Luciole et sa baguette féerique.

Vous connaissiez déjà Siméon le Papillon depuis belle lurette. Voici maintenant Louis le Papillon de nuit. Louis n'est pas la face obscure de Siméon. Ce n'est pas parce qu'il vit la nuit que cela fait de lui quelqu'un de méchant ou de louche. Au contraire, Louis se cherche. En effet, il ne peut pas bénéficier de tous les conseils que les Petites Bêtes pourraient lui donner durant la journée, lui qui ne croise presque personne. Heureusement, ses compagnons nocturnes possèdent quelques pouvoirs qui lui seront bien utiles.

C'est peut-être une manière de dire que ce n'est pas la quantité d'amis qui en fait la qualité. Et qu'il vaut mieux parfois n'avoir qu'un seul conseil, mais un bon et judicieux, que pléthore d'avis mais qui n'amènent à rien finalement. Enfin, on peut aussi lire l'histoire sans trop se prendre la tête et la prendre comme elle vient, cela fonctionne très bien aussi. Allez, bonne nuit…

Ecrite par WongLi, le 21 Février 2011 à 11:02 dans la rubrique Roman Jeunesse .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb