Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Camping du Mont-Olympe, désorganisation et gaspillages : une volonté délibérée ? (solidaires08)
Accord à l’Unedic – une fois de plus - sur le dos des chômeurs et chômeuses (solidaires08)
Mesure de la représentativité : Solidaires consolide sa construction ! (solidaires08)
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)



 

Le Crépuscule des Magiciens (L'Elfe au Dragon - Tome 6)

 
  Ténor, Arthur
Edition : Seuil, Collection : Jeunesse 2010, 208 pages ISBN : 978-2-02-102663-4 10
 

Où en sont donc nos amis Kendhil, Karlo son dragon, et la Communauté de l'Elfe, à l'aube du dernier tome de leurs aventures? Nous les avions laissés lors de l'assaut le plus violent de "L'Effroyable Bataille" qui opposait les Magiciens aux Sorciers...

Après un laps de temps qu'il peine à déterminer, Kendhil émerge d'une sorte d'étourdissement fort désagréable. Et, oh malheur ! Il constate que la perle bleue qui lui permet d'être en contact avec son mentor Mezandion a disparue. De retour dans la ville principale des Mondes Glauques, Kendhil fait part à ces amis de son nouveau projet: partir à Ea-Kyrion, capitale de l'Empire d'Isuldain, pour récupérer son précieux bijou, et enfin rencontrer l'Empereur, en espérant que ce dernier possède peut-être la clé de la malédiction qui est à l'origine de sa bizarrerie d'Elfe et de ses altercations avec le Magistrum...

Quelle fin en fanfare... On en viendrait presque à regretter qu'Arthur Ténor signe avec Le Crépuscule des Magiciens le dernier opus de la "Kendhiliade". Mais quel bonheur en même temps de connaître enfin le fin mot de l'histoire. Et je salue personnellement l'initiative conjointe de l'auteur et de son éditeur: non seulement ils usent à bon escient des nouvelles technologies en permettant à leurs lecteurs de trouver le dernier chapitre du roman sur internet, mais le roman est construit de manière à se terminer, si le lecteur le désire, avec le dernier chapitre sur papier. Ainsi, on a la possibilité de se créer son propre suspense : veut-on connaître cette fameuse malédiction, ou veut-on garder ses propres déductions vierges de tout point final ? Et il était même possible de consulter cette page web avant même d'avoir lu l'ouvrage. De quoi susciter l'impatience du lecteur.

J'ajouterai de plus que la page est très praticable même pour les plus hypo-technologiques d'entre nous, et que le visuel en vaut le détour... Bref un joli tour que nous a joué là le père de notre Elfe au Dragon préféré. Sixième ouvrage sur Kendhil et toujours un roman qui se lit tout seul et qui nous laisse haletant de tant de péripéties. Il ne nous reste alors plus qu'une seule solution: relire l'intégralité de l'œuvre depuis le premier tome !

Ecrite par Pantalaimon, le 19 Février 2011 à 13:02 dans la rubrique Roman Jeunesse .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb