Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)
"inOui" à SNCF : un nouveau pas vers la privatisation ?!? (solidaires08)



 

La Laiteuse et son chat

 
  Duchemin, Gérald
Edition : Le Chat Rouge, Collection : Rouge et Noir 2010, 126 pages ISBN : 978-2-916202-04-4 17
 

Comment résumer La Laiteuse et son chat ? La Laiteuse, c'est une vieille femme obsédée par le blanc : le blanc des objets, des aliments et des peaux - le blanc des choses et des gens. Son chat - blanc, comme de bien entendu - est le seul être vivant à remporter sa pleine et entière affection. Car La Laiteuse n'est que haine et mépris pour l'humanité toute entière. Rien ni personne ne trouve grâce à ses yeux. Elle exècre sa voisine et a son chat noir en horreur ; elle insulte l'épicier, invective les passants. Son obsession du blanc et sa haine du reste ne passe pas inaperçus dans le quartier...

Un quartier où, justement, se multiplient les meurtres sordides. Toutes les attaques ont pour cible de vieilles femmes. Le meurtrier en veut à leur vertu et à leur sang : la police trouve les malheureuses sur le sol, pâles et desséchées, une expression de béatitude sexuelle gravée sur le visage.

Ces meurtres, La Laiteuse s'en soucie comme du reste. Elle se sait à l'abri dans son sanctuaire immaculé...

Paru initialement en 2008 aux éditions du Calepin Jaune, épuisé quelques mois plus tard, La Laiteuse et son chat est à nouveau disponible aux éditions du Chat Rouge. Les lecteurs vont pouvoir redécouvrir cette novella hors norme, qui s'empare de  votre esprit pour ne plus lâcher, que ce soit pendant ou après la lecture. Le style de Gérald Duchemin y est pour beaucoup. Ciselée, délicieusement désuète, son écriture ne laisse rien au hasard : chaque mot est à sa place, chaque phrase est soigneusement tournée. Ce phrasé si particulier vous reste en tête comme un étrange mantra.

Et que dire du fond ? La Laiteuse et son chat est un livre choc, cynique, irrévérencieux, qui réussit le tour de force d'être tout à la fois répugnant et jubilatoire, révoltant et drôle. L'auteur y introduit la juste dose d'humour qui permet au lecteur de garder une certaine distance avec les personnages, de se moquer, et donc de se dire qu'il est différent. Pourtant, son texte est affreusement réaliste. Rarement on a mis le doigt sur la bêtise crasse et les bassesses de l'être humain avec autant de justesse et de précision.

Impossible de rester de marbre (c'était facile) devant un tel texte. Impossible également de ne pas penser au Nécrophile de Gabrielle Wittkop en lisant les scènes où sévit le vampire lubrique amateur de vieilles dames. Impossible enfin d'oublier Gérald Duchemin une fois qu'on l'a lu ! Essayez, et vous verrez.

Du même auteur chez le même éditeur : Carmélia, L'échafaud ou L'excentrique Monsieur Céraste, Petits contes macabres.

Ecrite par Naolou, le 18 Août 2010 à 15:08 dans la rubrique Roman Fantastique .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb