Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Manifestation le 21 septembre contre les ordonnances Macron sur le code du travail (solidaires08)
Manifestation le 21 septembre contre les ordonnances Macron sur le code du travail (solidaires08)
Pas de permanence en droit du travail les 18 et 25 septembre 2017 (solidaires08)
Manifestation du 12 septembre 2017 contre la loi Travail XXL (solidaires08)
Loi travail 2... Ordonnances ou pas... ON N’EN VEUT PAS !!! (solidaires08)



 

L'étrange histoire de Peter Schlemihl

 
  Chamisso, Abelbert (von)
Edition : Folio, Collection : 2€ 2010, 98 pages ISBN : 978-2-07-044086-3 2
 

Par une journée ensoleillée, vous avez rendez-vous avec des gens de bonne compagnie, vous vous promenez dans leurs jardins et vous observez les étranges manigances d'un de leurs domestiques vêtu de gris. Celui-ci sort de la poche de sa veste un bandage, une lunette, un tapis, une tente, des chevaux sans que ses maîtres en soient étonnés... Comment réagiriez-vous si cet étrange personnage vient vous proposer une bourse d'or infinie ? Il demande votre ombre en contrepartie. Peter Schlemihl a accepté et dans un an l'homme en gris viendra le retrouver pour un nouveau marché.

L'étrange histoire de Peter Schlemihl est un récit fantastique classique du romantisme allemand du XIXème siècle où il est traité de vendre son âme (ombre) au diable contre une récompense qui, au lieu d'aider à l'intégration dans la société, ostracise celui qui a cédé à la facilité. Ce conte philosophique écrit il y a presque deux siècle (1813) peut aussi être comparé à la vie de l'auteur. En effet, Chamisso a énormément voyagé entre la Prusse, la France et les Pays-Bas pour suivre sa famille. A l'écriture de ce livre, il est sans attache, sans ombre...

Son écriture est rapide, fluide, volatile, enjouée, ce qui fait que ce livre n'est pas un indigeste roman classique. De plus, la narration à la première personne, Schlemihl raconte ses mésaventures à Chamisso, est bien choisie et octroie une certaine liberté au récit. Par contre, la gestion et la description des émotions des personnages m'ont laissé dubitatif. Des enfants de cinq ans auraient plus de contrôle de leurs glandes lacrymales que les Schlemihl, Bendel et Mina. Cela fait peut-être partie du concept du romantisme mais, franchement, lire que les personnages pleurent à toutes les pages dès que quelque chose ne se déroule pas comme ils le souhaitent...

Néanmoins, ce conte fantastique reste plaisant à lire et la traduction française, qui n'est pas l'originale du frère de Chamisso, est moderne et ne souffre d'aucun archaïsme.

En conclusion, une étrange histoire qui vaut la peine d'être vécue.

Alors, vendriez-vous votre ombre contre la bourse de Fortunatus ?

Ecrite par Baern, le 21 Février 2011 à 16:02 dans la rubrique Roman Fantastique .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb